the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 27 Juil - 16:24

Abigail-Joy Alisha Hepburn

prénoms ⊱ Abigail-Joy Alisha. nom ⊱ Hepburn. surnoms ⊱ Abi, AJ, Ali, 'Sha. date et lieu de naissance ⊱ 21 juin 1990 à Birmingham, UK. âge ⊱ 23 ans. origines ⊱ Anglaise. statut civique ⊱ Célibataire. attirance ⊱ Homme. profession/étude ⊱ Quatrième année de médecine. groupe ⊱ Yves Saint-Laurent. opinion politique ⊱ Droite. crédit ⊱ Tumblah, my bestfriend.
caractère ⊱ Alisha à un sens de l'humour assez particulier, elle aime faire des blagues souvent pas drôle. Elle est rancunière, gentille et discrète, elle ne se mélange pas facilement aux membres d'une soirée. Elle est énergique, la blondinette est monter sur ressort dès qu'une chose lui fait plaisir, elle saute partout. Elle est extrêmement jalouse et possessive, elle est féminine et ambitieuse. Alisha est aussi franche, malheureusement ce qu'elle dis ne plait pas forcément à tout le monde. Sinon, elle est parfaite (a).
Sept questions pour savoir où réside votre cœur.

▹ C'est dimanche. Au programme, ton occupation dominicale indispensable sera :
Un brunch en famille ou chez des amis de longue date.
Un tour en forêt, un jogging, une escapade dans les rues de Paris à la recherche de l'inconnu.
La glande totale devant un DVD. Éventuellement un café-aspirine entre potes vers 18h.

▹ Tu viens de recevoir ta paye et tu as envie de t'offrir un petit quelque chose :
Une énième paire de chaussures, un chapeau, un sac.
Un stylo, un cahier, un porte-clé.
Un nouveau blackberry, une babiole ultra luxe.

▹ C'est la saint-valentin aujourd'hui. Comment réagis-tu ?
Tu es seul(e) chez toi et tu te gaves d'un pot de glace goût chocolat-noisette.
Tu décides d'aller voir un(e) ami(e)/ton(ta) petit(e) ami(e) et de lui déclarer ta flamme.
Tu te fiches complètement de cette journée, elle est banale à tes yeux.

▹ T'es jeune et tu as tes préoccupations. Quelles sont-elles ?
Web, livre, fringue, téléphone, "C'est juste pas possible !"
Facebook, grave, soirée, roc, déchiré, "Ah mais ouais carrément !"
Dîner, bourse, défilé, BBM, Londres, "Tu devineras jamais ce que j'ai appris !"

▹ Et toi, tu te déplaces comment ?
En voiture/scooter/moto
En vélo/à pied
En métro/bus

▹ Si tu devais partir en vacances ou si on t'offrait un voyage, t'irais où ?
Un Club Med au soleil, avec vos potes ou votre chéri(e), ou alors un trip roots et sportif en Amérique du Sud.
Un peu à la campagne en famille, puis un peu en amoureux en Corse.
St-Tropez l'été, Courchevel l'hiver, ou New York.

▹ Cet après-midi, rendez-vous entre amis. Votre QG :
Un bar propre, staïly, à la déco qui se la raconte un peu.
Un salon de thé bobo, un café tout en bois, calme et cosy.
Un salon de thé à l'ancienne, un café bourgeois, un bar de musée ou d'hôtel.
pseudo/prénom ⊱ Aurore. âge ⊱ 21 ans. scénario ⊱ nop'e. fréquence de connexion ⊱ 4-5/7. avatar ⊱ Ellie perfect Goulding. comment vous êtes arrivé là ⊱ Bazzart, seigneur tout puissant.
Code:
<pris>⊱</pris> Ellie Goulding - [i]A-J Alisha Hepburn[/i]


_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)


Dernière édition par A-J Alisha Hepburn le Dim 28 Juil - 19:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 27 Juil - 16:24


diamonds in the sky
Hôpital de Birmingham, Royaume-Uni. Une journée comme les autres, des médecins et des infirmières qui courent dans tout les sens, des malades qui attendent dans la salle d’attentes, ou aux urgences. Dans un couloir d’un service spécial, des cris et des pleurs de douleurs raisonne, et trois enfants qui courent de partout sous la responsabilité de deux personnes âgées. « Elle est ou Maman, pépé ?! » Résonnais la voix d’un petit garçon, « Elle est en train de donner naissance à votre petite-sœur, et papa est avec elle ! » && après cette révélation, les trois enfants repartir jouer et mettre de l’animation dans le service. Un peu plus loin, dans une salle d’accouchement. « Allez-y madame, poussez ! C’est presque fini ! C’est bien, continuez ! Les épaules sont passées, c’est bien…» Voici les mots que hurlait le médecin accompagné de sage-femme à une jeune femme, qui arrachait des cris tout en écrasant la main de l’homme qui l’accompagnait. Des cris se firent à nouveau entendre, des petits cris innocents, et un soupir de soulagement se fit entendre dans toute l’assemblée. « Félicitations, c’est une fille » Les médecins firent les ’vérifications’ d’usage, poids, taille etc. et donnèrent l’enfant à sa mère. « Bienvenue ma chérie. » Après quelques heures, des infirmières entrèrent dans la chambre de la nouvelle mère, le bébé dormait tranquillement, il y avait le père et trois autres enfants, un petit garçon et deux petites filles. Une grande blonde demanda si les parents avaient choisi un prénom. « Abigail-Joy Alisha. » On apprit par la suite que Abigail était le prénom de la grand-mère maternelle et que Joy était le prénom de la grand-mère paternelle.
 
« Joyeux Anniversaire ma puce ! » La voix d’un homme d’âge mûre raisonnait dans les oreilles de la petite fille tandis que les rayons du soleil s’infiltraient déjà dans la pièce. La petite blondinette, se réveillais, alors que trois bruits sourd éclatèrent dans sa chambre « JOYEUX ANNIVERSAIRE GAMINE ! » Ses deux sœurs et son frère entrèrent avec perte et fracas dans la chambre en sautant de partout, et sautant sur le lit de leur sœur. La petite fille de huit ans rigolait sous leurs bêtises et sous leurs cris. La journée continua sous les applaudissements, les cris et les rires de sa famille et de ses amis. « Ma puce, Maman n’as pas pu être la mais elle t’a envoyé ça » Alisha s’installai sur le canapé pendant que son père appuyais sur le lecteur VHS. Un message vidéo de sa mère défilait, cette dernière s’excusais d’être présente à cause de son travail et lui souhaitait un bon anniversaire avant de lui demander de passer la tête par la fenêtre pour découvrir son cadeau. La vidéo se termina et elle vis, une ombre derrière la fenêtre. En s’approchant elle vit un cheval, elle couru dans les bras de son père. A huit ans, elle ne pouvait se douter que c’était une compensation pour leur absence à cause de leur travail, mais après tout, elle s’en fichait. Après avoir joué avec son cheval, elle monta dans sa chambre « Nolan ?! Tu viens me faire un câlin ?! » Son frère passait devant la chambre et vient lui faire un bisou et un câlin. Ces deux là sont inséparables. Malgré leur différence d’âge, huit ans, la petite blondinette se sens bien plus proche de son frère que des jumelles, Lucy et October avec qui elle n’a que quatre ans d’écart.

La petite Alisha à bien grandit lorsqu’on la retrouve en train de fouiner dans son grenier, elle a quatorze ans. Elle fouille dans les cartons qu’elle avait faits lorsqu’elle déménageait. « Eh Aliii ! » La blondinette fit un sacré bond à l’entente de la voix de son frère « Putain, tu m’a fais peur ! » Lâcha-t-elle « Qu’es-ce que tu fais là ?! » Elle s’assit sur un carton avec un album sur les genoux, son frère s’installa près d’elle. Les deux commencèrent à feuilleter l’album de famille « Cette photo serai parfaite, tu ne pense pas ?! » Elle passa un doigt sur cette photo, et souri au souvenir de cette journée. « J’en aurais voulu une ou il souriait. » lança t’elle tristement. Les pages tournent et tournent encore, « Celle-ci ?! » Son grand-père, tout sourire, jouait au golf, son jeu de prédilection « Elle sera parfaite Ali ! » Son frère la pris dans ses bras, et Alisha resserra son étreinte. Demain aurait lieu l’enterrement de son grand-père, elle était très proche de lui et était encore secouer par sa dernière journée. Elle l’avait passé avec lui et Eclair. D’après les médecins, il n’aurait pu avoir la plus belle mort, auprès des gens qu’il aimait, sans la voir venir. N’empêche qu’a présent elle allait se retrouvé seule avec sa grand-mère. Ses parents étant toujours absent, son frère lui étant à Paris pour finir ses études, et les jumelles parti quelque part en Espagne pour leurs études aussi, dans l’une des plus grand écoles d’art d’Europe. La cérémonie avait été réussi, tout le monde le connaissait à Birmingham, il y habitait depuis toujours comme ses ancêtres. Plusieurs générations s’était déjà succéder dans la ville anglaise. La famille Warren faisait parti des familles fondatrices. Alisha avait passé sa journée à sourire à faire comme si tout allait bien, mais se retrouvé seule le lendemain la hantait.

« Putain, tu peut pas faire attention, idiot ! » Il pleuvait se soir là, et Alisha courait pour rentré chez elle. Comme d’habitude, elle avait passé sa soirée à se balader n’arrivant pas à dormir. C’était bientôt la rentrée et ça allait faire un an qu’elle était seule avec sa grand-mère. Elle n’avait presque plus de nouvelles de son frère qui était mobilisé par ses études, sans parler de ses sœurs. Même si elle n’avait jamais été très proche d’elles, elle aimait avoir de ses nouvelles. Le pire s’était son frère, mais elle avait au moins un SMS de lui par jour, ou un mail. Mais toujours très court. Elle savait qu’en plus de ses études, il avait rencontré une fille, ou peut-être même plusieurs. Elle ne leurs en voulaient pas. « C’est toi qui pourrait faire attention ! Tu n’es pas seule en ville ! » D’habitude à cette heure-ci il n’y a personne dans les rues de la ville, elle scruta simplement son interlocuteur en le dévisageant. « Si tu pouvais me laisser passer, ça serait cool ! » Lâchait-elle sèchement. « Viens prendre un café t’es trempé, t’attendra avec moi que la pluie se calme ! » En tournant la tête, elle remarqué le café qui était toujours ouvert malgré l’heure tardive, et malgré les signaux de son cerveau lui interdisant d’aller dans ce café avec cet inconnu, elle accepta. C’est vraie, après tout, avec tout les faits divers dans les journaux, c’était plutôt risquée d’accepter, mais Alisha sans savoir pourquoi se sentait en sécurité avec ce garçon qui emblait avoir son âge. Assit sur une banquette, ils venaient de commandé deux boissons chaudes « Tenez les amoureux ! » Alisha se contenta d’exploser de rire, pendant que son interlocuteur expliqua à la serveuse qu’ils n’étaient pas ensemble, comme si il était gêné qu’on puisse l’imaginer avec la blondinette. « Je m’appel Louis, je viens d’arriver en ville ! » Elle tendit sa tasse vers la sienne comme pour trinquée. « Tout s’explique alors ! Tu seras qu’a cette heure, y’as jamais personne dans les rues. » Répondis simplement la blondinette, tout sourire. Avant de porter sa tasse à ses lèvres. « Alisha, enchantée Louis ! »

« Non, ont peut pas faire ça ! T’es fou Louis ! » Louis et Alisha marchaient dans le parc. Le jeune homme venait de lui proposer de sortir dans un club, ils avaient seize ans, bien trop jeunes pour entrer dans n’importe quel club qui vend de l’alcool. « Mais si, ça va être marrant et puis regarde, ils laissent entrer tout le monde, même les pouffiasses de terminale ! Elles non plus n’ont pas l’âge ! » « T’es chiant ! » La jeune fille se laissa embarquer. Depuis qu’elle connaissait Louis, elle faisait les 400 coups avec lui, ils séchaient les cours. Ses parents n’étaient jamais là à cause de leurs missions, les jumelles  trop occupée avec son école pour demander la moindre nouvelle, quand à Nolan, il venait de se fiancée, et ne voyait que sa future femme. La soirée se passa très bien. Du coup, tous les samedis, les deux jeunes allaient dans ce club. Tout le monde croyait qu’ils sortaient ensemble et eux, ça les faisait rire... Malgré les rappels à l’ordre de sa grand-mère et punitions, Alisha étaient en pleine crise d’adolescence et aimait défier sa grand-mère sachant qu’elle ne pouvait rien faire contre elle, même si elle prévenait ses parents, a des milliers de kilomètres ils n’avaient aucun contrôle sur elle. Ce soir là, Louis et Alisha avaient décidé, de sortir une nouvelle fois dans un parc pour changer, avant de sortir en boite. Mais suite à une plainte des voisins, les deux jeunes furent embarqué par la police et emmener au poste. Lorsque sa grand-mère était venu la cherché, elle avait pu lire la déception dans ses yeux, et c’était tout sauf ça qu’elle voulait. Le trajet en voiture fus long et silencieux, malgré les excuses de la jeune fille « Mamie, je te jure je suis désolée, je ne pensais pas… » « Justement, tu pense à rien en se moment, je ne sais pas ce qui t’arrive, mais il va falloir te calmer… » && La, c’était le trou noir, Alisha se réveilla sur le tarmac avec des lumières bleues qui l’encerclèrent un tas de blouses blanches s’agitaient, elle avait juste mal à ma tête « Mamyyy ! » Ses yeux, malgré la fatigue et le choc se posèrent sur un drap blanc, un camion les feux allumer, et la voiture dans laquelle elle se trouvait quelques minutes auparavant embouti sur le côté conducteur, il n’en fallu pas plus pour comprendre ce qu’il s’était passé et des larmes s’échappèrent des yeux de la jeune fille, elle se débattait comme elle pouvait, voulant vérifier si c’était bien sa grand-mère sous se draps blanc. Elle avait mal de partout, et elle criait, elle fut plaquée au sol par deux forte mains « Tout va bien se passé, on va s’occupé de toi ma puce ! » Ses mots étaient sortis d’une voix qu’Alisha ne connaissait pas.

Quelques jours plus tard, la jeune fille était vêtue de noir pour l’enterrement de sa grand-mère, en un peu plus d’un an elle avait perdu ses deux grands-parents, les seuls qui lui restaient. Son frère et ses sœurs qui étudiait trop loin pour elle et ses parents qui eux étaient toujours partout à travers le monde, sauf avec elle. D’après les médecins, Alisha était chanceuse de n’avoir eu qu’une jambe cassé et quelques côtes fêlées, son genou était un peu abîmé, mais elle pourrait continuer de vivre normalement. Aujourd’hui elle était aux côtés de son frère et de ses sœurs. Alors que la cérémonie venait de se terminé et que chacun rentrait chez soi, quelqu’un sonna à la porte de la demeure familiale, une dame tiré à quatre épingles. « Excusez moi de vous dérangé dans un tel moment Monsieur et Madame Hepburn, mais Madame Warren était la tutrice de votre fille suite a votre demande, maintenant qu’elle n’est plus de se monde, il faut la mettre avec une personne majeur de votre famille, sinon les services sociaux devront la prendre. Vous comprenez bien qu’avec votre statut au sain de l’armée, et son âge on ne peut pas la laissé seule ! » Alisha assistait sans défense à cette intervention, elle s’en fichait complètement, elle était présente, mais ses pensées était avec sa grand-mère ce qu’elle lui avait dit avant que le camion ne leur rentre dedans.  Elle allait sûrement se retrouvé à pétaouchnoc dans une partie de sa famille éloigné, qu’elle ne connaissait pas « On va la prendre avec nous ! » Ses paroles firent sortirent Alisha de ses pensées. Quoi à Madrid ?! Alisha déteste cette ville, enfin c’est surtout qu’elle ne parle pas un mot d’espagnol. « T’es folle, avec vos emplois du temps, jamais vous ne pourrez vous en occupé, nous on pourra ! » Paris, en France ?! Ce n’est pas bien mieux, mais elle préfère ça ! Elle parle un peu français, même si ce n’est pas gagné. Trois jours plus tard, la voiture étaient pleine des cartons de la jeune fille dans le pick up de son frère, avant de partir, elle décida d’aller dire adieux à son ami, adieu déchirant pour la jeune fille, elle voyait une nouvelle fois, une personne a qui elle tenait la quitter, enfin la, c’était dans le sens inverse ! « Je suis désolé, c’est de ma faute ! » Ses deux jeunes meilleurs amis se seraient dans leurs bras, en pleurs. « Arrête, dis pas de conneries ! Je savais se que je faisais. » L’amitié entre les deux jeunes était plus forte qu’avant, et c’était un déchirement pour elle de partir.

Coincé à Paris, elle cherchait un appartement parce que celui de son frère était trop petit, que tout le monde se marchait sur les pieds et qu’il avait décidé de lui payer un appartement en location et en colocation, en plus les cours reprenaient dans trois jours et elle arrivait en cours d’année en seconde. Parlant à peine français. Elle était toute seule, Louis est resté à Birmingham, c’était normale après tout, toute sa famille habitait la bas, il n’avait aucun droit et aucunes envies de venir ici. La seule chose qui pourrait être positive c’est qu’elle ait échappé à Madrid, et à la paëlla grâce à Nolan et sa fiancée qui va l’emmené faire du shopping dans l’après-midi. « Ali, je suis sûre que tu est sublime dans cette robe. » Elle avait raison, en se regardant dans le miroir elle se sentait belle, et féminine. Elle n’avait pas l’habitude de s’habiller ainsi, mais elle voyait sa cicatrice au genou encore bien trop fraiche pour elle. « Avec une paire de talon tu sera encore plus belle ! » « C’est gentil, mais c’est trop court, je ne peux pas porter ça ! » Elle rendit la robe sans être sorti de la cabine. « Ma chérie, il va falloir que tu vive avec cette cicatrice, tôt ou tard ! » La fiancée de son frère était adorable avec elle, malgré l’humeur médiocre dont la blonde faisait part. « Je ne suis pas prête à me faire dévisagée par tout le monde, je viens d’arriver, je n’ai pas envie d’être déjà l’élément de discussion. » Elle savait ce que c’était, elle avait été dans toutes les rumeurs possible lorsqu’elle était avec Louis à Birmingham, elle s’était sentit pointé du doigt tellement de fois qu’elle prenait se déménagement comme une deuxième chance qu’elle ne voulait pas ratée.

Première journée dans son nouveau lycée français. Alisha s’était fait plutôt discrète, évitant de parler, et répétant son speech lorsque les professeurs lui demandaient de se présenter. Le seul cours qui lui plaisait pour le moment, c’était l’anglais. Elle avait déjà vu certaines pimbêches parler sur elle dès qu’elle avait le dos tourné, mais elle s’en fichait elle allait simplement passer la journée en cours. « Vous donnerez à Alisha les cours déjà fait pour qu’elle rattrape son retard, et qu’elle arrive à suivre. » C’était sa prof principale qui avait demandé à l’une de ses camarades de classe. A la fin des cours, les jeunes filles amies d’avant, avait passé les cours à la nouvelle, essayant de se faire comprendre au mieux de l’anglaise qui comprenais, mais n’arrivait pas à répondre dans un français correcte. « Si tu veux, demain on passe te chercher et on restera ensemble te faire visité et tout. » Elles souriaient toutes, elles avaient l’air sympa. « D’accord, merci ! A demain alors. » Bilan plutôt catastrophique pour la première matinée, mais plutôt positif pour l’après-midi.

« Oui, bonjour, vous êtes bien Maël ?! … Je suis intéresser par votre colocation, c’est toujours dispo ?! » « Emménagez quand vous voulez ! A bientôt » Eh merde, la jeune fille avait oublié de se présenter, elle venait de tombé sur une annonce sur le tableau d’affichage de son lycée, c’était une occasion en or, et son frère serait ravie ! Enfin là, il stressait juste affreusement parce qu’il ne connaissait rien du jeune homme qui allait héberger sa sœur en colocation, en plus c’était un homme, il se faisait déjà des films. Quelques jours plus tard, elle toqua à la porte de l’appartement, son frère sur les talons, lorsque la porte s’ouvrit sur un jeune blondinet, le stress de son frère augmenta, sachant que se dernier était vêtu d’un simple short ayant oublié de passé par la case t-shirt avant « Je suis Alisha, j’ai téléphoné il y a trois jours » La jeune fille était surprise et gêner de se présenter dans ses conditions sachant qu’elle portait sa valise. Elle paraissait quand même rassurer, vu qu’il devait avoir tout au plus 18 ans, elle venant d’en avoir 17, la différence n’était pas énorme, il se trouverait sûrement un tas de point commun.

Une nouvelle fois, son colocataire avait ramené une fille et une nouvelle fois, Alisha n’avait presque rien dormis, les joies de la colocation disait-il. && le respect il en fait quoi ?! La blondinette attendait son colocataire de pieds ferme lorsqu’il rentra des cours se jours là. Cela faisait à peine trois mois qu’elle habitait ici, il avait eu sa rentré aujourd’hui, elle l’aurait le lendemain, allez savoir la logique des lycées de France ?! Lorsque Maël rentra, il n’était pas seul, il était accompagné de quatre autres mecs, il était vingt heures et elle voyait déjà le tableau d’ici. Elle détestait s’afficher mais, la elle n’aurait pas le choix ! « Maël, je peux te parler en privé s’te plaît ! » Lança t’elle de la cuisine, elle entendait les commentaires de ces amis, qui n’allait pas plus plaire ! « Tu compte pas les faire rester toute la nuit ?! J’ai besoin de sommeil, j’ai ma rentrée demain ! » « Ça va, tu as eu toute la nuit dernière pour te dormir, on ne devrait pas être gênant » Il se fiche d’elle, ou il le fait exprès ?! « Pardon ?! Tu déconne la ?! Tu as baisé ta pute toute la nuit, tu crois que j’ai pu dormir en l’entendant hurler ?! » Alisha avait haussé la voix, malgré son accent anglais encore prononcé, elle avait pris de l’assurance dans ses paroles, et elle en était plutôt fière. Mais elle avait utilisé un ton qui ressemblait trop à de la jalousie selon elle, elle allait devoir changé de tactique. Vu qu’elle n’était pas du tout jalouse de Maël et de toutes ses conquêtes. En haussant le ton, elle avait créé le silence dans la pièce d’à côté, a ce moment-là, le blond se rapprochais d’elle caressant sa joue « Jalouse peut-être ?! Tu veux que j… » Alisha vira sa main de sa joue d’un geste brusque. « Arrête de croire au père Noël ! Ce n’est pas prêt d’arrivé ce jour là ! » Des rires retentirent dans la pièce d’à côté et Alisha décida de prendre la direction de sa chambre, mais avant de fermer sa porte elle revient dans le salon « J’vous préviens, si j’ai à me lever une fois que je serais coucher, je vous vire ! » Suite a ses mots, elle fini par retourné dans sa chambre elle ne les avait pas trop entendu, jusqu'à se qu’il y en ait un qui commence à jouer de la guitare et des voix se mêler au son acoustique. Curieuse de nature, elle glissa sa tête dans l’entrebâillement de la porte, un d’eux se retourna vers elle et lui souri, elle fredonnait la chanson qu’elle connaissait.

« Excuse-moi Alisha, Maël est dans le coin ?! » C’était la voix de Raphaël qui raisonnait dans l’appartement. Ce dernier était entré sans frappé, comme toujours. « Euh, ouais, j’crois qu’il est dans sa chambre. » Alisha pris une gorgée d’eau avant de se remettre dans ses cours. Raphaël s’installa sur le canapé à côté de la blondinette « J’vais l’attendre là alors ! » « Tu peux aussi aller le réveiller, ça lui fera pas de mal, quoi que tu risque de le trouvé avec une meuf, enfin comme d’hab ! » Répondit alors Ali, amèrement, une nouvelle fois elle n’avait pas dormi son sous à cause de Maël et sa conquête de la nuit. « Ma pauvre, dis lui ! » « Tu crois que je fais quoi ?! C’est son appartement il y fait se qu’il veut après tout ! » « Ali, c’est le tien aussi, impose toi, ça va faire un an que tu le supporte lui et ses meufs, faut qu’il fasse gaffe, ça s’fait pas quoi ! » Alisha souri à cette remarque, le remerciant du regard « Allez, j’vais réveiller le tombeur de ses dames. » Depuis, ses deux là son devenu très complices, ils se considèrent comme des meilleurs amis, ils se confient leurs problèmes, s’aident à les résoudre. […] « Mais vas-y danse ! »  Elle regardait son ami comme s’il venait d’ailleurs « Arrête, je vais être ridicule, et tu va en profiter. » « Dis pas de connerie Ali, je t’ai vu danser l’autre jour, et tu gérais ! » Raphaël alluma la musique, mais elle ne bougea pas pour autant, elle ne dansait pas, elle ne dansait plus depuis que son médecin lui avais annoncé qu’elle avait un genou fichu suite à l’accident de voiture qui avait couté la vie à sa grand-mère. « Allez, bouge ! » La blonde faisait sa tête de mule, allant s’asseoir baissant le son de la chaine « Putain mais Ali arrête de faire ta tête de mule et danse bordel ! » Elle ne répondait pas, et elle savait qu’il ne comprenait pas pourquoi elle refusait de danser en face de lui, il l’avais vu, un soir, et rien qu’en repensant a son idiotie de vouloir danser à nouveau elle avait envie de pleurer. Ce soir là, elle avait eu envie d’essayer mais elle avait pris une douleur au genou la ramenant à cette nuit dans la voiture, à sa conversation, à son passé « Je ne peux pas … alors arrête maintenant s’il te plait ! » « Tu peux pas, ou tu ne veux pas ! » Elle soupirait, elle n’avait pas envie de se prendre la tête avec lui, mais l’heure de la vérité avait sonné. Elle releva son pantacourt révélant sa cicatrice « Je ne peux pas, je ne peux plus, alors maintenant, tu arrête ! » Elle se releva en partant de la pièce. Elle s’était énervé contre lui pour la première fois depuis qu’elle le connaissait, et il n’y pouvait rien, il ne connaissait pas cette partie la de sa vie. Même les filles avec qui elle est toujours au lycée n’en savent rien. Depuis son arrivé à Paris, il y a un an et demi, elle ne s’est jamais mis en short, encore moins en maillot de bain. Les cicatrices de l’accident son encore bien trop visible à son gout, alors l’été dernier elle était passé pour une folle sous les chaleurs caniculaires. « Ali, attend ! C’est quoi cette cicatrice ! » Raphaël l’avait rattrapé, elle s’installa sur un banc juste à côté et commença à lui raconté son histoire, retenant ses larmes, qui avaient eu raison d’elle finalement.

Aujourd'hui, Alisha avait reçu un message, et elle allait finir par aller squatter l'appartement d'Elisha. Une fois prête elle passa par la chambre de son colocataire « Maël, j'vais chez Elisha » Pour simple réponse, elle avait eu le droit à un grognement, ce mec est un Cro-Magnon le matin, enfin le matin, il était presque midi, voire plus. Impossible ! Elle se demandait comment ils avaient réussi à vivre ensemble et à se supporter depuis cinq ans ?! Elle avait passé une journée à faire du shopping, elle était crever, son genou se faisait sentir, mais elle s'en fichait, cela faisait un moment qu’elle n’écoutait plus la douleur.... La blondinette avait été surprise de voir son meilleur ami encore affalé sur le canapé à cette heure-ci, enfin pas pour bien longtemps, vu que lorsqu’elles sont arrivées, il a simplement levé les yeux, précisant qu'il sortait, ajoutant qu'il allait retrouver les autres. Pauvre bichon, elles ne le foutent pas dehors, pas du tout, mais faut dire qu'entre leurs rires, et leurs cris peut de personne les supporte à part elles, surtout dans la même pièce. Pendant que la blondinette avait décidé de jouer à Mario Kart (ce n’est pas de sa faute, elle a un frère) Eileen et Penny avait décidé de se joindre à elle sous la désespérassions de Elisha et Sélénia. Elles ont toutes les trois des frères, et ça joue beaucoup sur le choix des jeux. « Et si on allait faire du karting en vrai de vrai ce soir ?! » La voix de Penny faisait sont apparitions au-dessous des cris de mal qui s'excite devant un match de foot. Cette dernière avait littéralement balancé sa manette sur le canapé, évidemment, elles avaient toutes accepté en peu de temps sous les cris d'Eileen qui ressemblait à une attardée avec ses bras levé.



_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)


Dernière édition par A-J Alisha Hepburn le Dim 28 Juil - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« ADMINISTRATRICE »

A PARIS DEPUIS : 10/02/2013
BAGUETTES ACHETEES : 1293
PSEUDO : yuliana
CREDITS : moi-même


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 27 Juil - 16:31

Ellie est magnifique puppy
Bienvenue sur le forum I love youBon courage pour ta fiche !
Si tu as des questions, n'hésites surtout pas cutie

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1170-danae-lynn-je-te-regarde-tu-me-regardes-tu-crois-que-je-t-aime-mais-je-t-emmerde
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 27 Juil - 16:33

Que devrais-je dire de Zoe ?! *-*
Merci :D Je m'occupe de tout demain, ou ce soir (a)

_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



A PARIS DEPUIS : 23/02/2013
BAGUETTES ACHETEES : 221
PSEUDO : fucking face.
CREDITS : Kowalski. (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 27 Juil - 18:36

Bienvenue sur le forum cutie

_________________
PAS ACCÈS À MON ORDI JE REVIENS BIENTÔT I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t533-killing-isnt-like-smoking-you-can-quit
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 9:50

Merci (:

_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« ADMINISTRATEUR »

A PARIS DEPUIS : 01/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 322
PSEUDO : steel wheels
CREDITS : yumita


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 9:59

BIENVENUE SUR LE FORUM ! soldes 
Bonne chance pour ta fiche
& à la moindre question n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1173-alex-enzo-but-you-re-an-animal-baby-it-s-in-your-nature
avatar

A PARIS DEPUIS : 17/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 253


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 13:42

Bienvenue parmi nous ! Encore un personnage prometteur, ça va être la fête ici. bazinga 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1213-ne-fais-jamais-d-une-personne-ta-priorite-quand-tu-n-es-qu-une-option-dans-la-sienne
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 20:00

Merci vous deux (:

_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


THAT'S THE SPIRIT

“Why’s it starting to feel like you’re Batman and I’m Robin? I don’t wanna be Robin all the time!”

A PARIS DEPUIS : 20/02/2013
BAGUETTES ACHETEES : 618
PSEUDO : Citizen •WaR ©
CREDITS : Riddle & Tumblr.


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 20:56

BIENVENUE SUR LE FORUM
&
bon courage pour ta fiche

_________________
⊹ You know who else is a virgin? Me. I'm a virgin, okay? You know what that means? It means my lack of sexual experience is now literally a threat to my life, okay. I need to have sex. Like right now. Someone needs to have sex with me like today. Like someone needs to sex me right now !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« ADMINISTRATRICE »

A PARIS DEPUIS : 10/02/2013
BAGUETTES ACHETEES : 1293
PSEUDO : yuliana
CREDITS : moi-même


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 21:15

Ton histoire est très bien écrite I love you J'ai adoré la lire !
Je te valide avec grand plaisir. Bon jeu parmi nous cutie
En espérant que tes copines te rejoignent vite

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1170-danae-lynn-je-te-regarde-tu-me-regardes-tu-crois-que-je-t-aime-mais-je-t-emmerde
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 28 Juil - 21:17

Oui oui ! Elles arrivent ... Y'en a déjà une deux sont en vacances et reviennent dans la semaine, vous allez bientôt être envahi :p

_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« je ne suis pas de ceux qui se résignent devant la roue du destin, je la détruirai si elle ne tourne pas à ma guise. »

A PARIS DEPUIS : 03/08/2013
BAGUETTES ACHETEES : 51
PSEUDO : lauu _ (laurine).
CREDITS : tumblr is my boyfriend.


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Sam 3 Aoû - 23:28

love u, princesse.

_________________
on your shoulder, on your shoulder,
i can reach an endless sky, feels like paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1411-elisha-my-life-is-like-a-mirror-it-is-only-a-reflection-of-myself
avatar

straight into my heart and stole it. i said 'can you give it back to me ?' he said 'never in your wildest dreams'..
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 64
PSEUDO : feeling free. aka clarys.
CREDITS : ruthless (ava) tumblr (sign)


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 4 Aoû - 9:11

c'est moi la princesse Arrow 

_________________

LIVE
LOVE
LAUGH
♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1201-and-i-can-t-change-even-if-i-tried-even-if-i-wanted-to
avatar


Wake up to your dreams and watch them come true. I'll make you whisper my name and never leave the room.
A PARIS DEPUIS : 27/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 61


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    Dim 4 Aoû - 10:40

Fait pas ta jalouse, c'est moi (a)

_________________
you're a sexy machine, you're a Hollywood dream and you got me feelin' like a Homecomin' Queen let's drop out of this crowd, somewhere no one's allowed.
we can keep it undercover
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...    

Revenir en haut Aller en bas
 

the sky is everywhere, so meet me under there i can make the stars dance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PERSONNAGE :: PRESENTATION :: FICHES VALIDEES-