je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Comme un poison dans l’eau ; une bouteille à la mer qui n’date pas d’hier. J’essaye de lire entre tes lignes. J’interprète tes soupirs, tes sourires me font peur. C’est pas ta faute si c’est la tempête, la marée haute, dans ta tête. Ça tangue et tu t’en veux. Amarrée comme tu peux...

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 69
PSEUDO : lillix
CREDITS : anaelle


MessageSujet: je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)   Mer 31 Juil - 20:01


Alex-Enzo & Albane

je n'suis pas princesse peach, ok toad ?


Une heure de conduite... Albane... Derrière un volant... C'était quand même assez fou. Surtout quand on la connaissait et qu'on gardait à l'esprit que la jeune femme avait déjà fait une tentative par le passé. Il n'y avait pas si longtemps que ça finalement. Deux ans, tout au plus. Un peu avant que sa petite sœur Maëlise n'emménage chez elle. Aux vues des tensions au sein de leur famille, Albane avait souhaité offrir un peu de légèreté à sa cadette, en lui faisant une surprise. Partir en vadrouille, rien que toutes les deux, c'était plutôt top, non ? Elle l'avait espéré, misant sur ce petit roadtrip français entre nanas. Sérieuse et motivée, la miss Duprez avait donc travaillé sérieusement pour obtenir son code de la route. Une vraie réussite. Par contre, lorsqu'il fut question de pratique, ce fut autre chose. Des calages intempestifs, un stresse sans nom, des gros mots à gogo qui, à cause d'une sale manie, la faisait cligner des yeux... En somme, une vraie catastrophe ambulante ! Ça n'était pas faute de faire preuve de bonne volonté... Alors Albane abandonna très vite, optant pour une marche à pieds quotidienne afin de rendre à la galerie, voir un petit tour en métro lors de soirées ou pour faire des courses. Le taxi dans le pire des cas, puisque ça représentait un petit budget à force !

« Mais t'es sérieuse ?! » -l'avait questionné sa sœur, en la voyant rentrer avec un dossier d'inscription. C'était surréaliste. La jeune femme s'était dans un premier temps arrêté devant une enseigne d'auto-école qui lui était familière. S'interrogeant quelques instants, elle s'était souvenu qu'elle avait vu quelques jours auparavant ce même logo sur la portière d'une voiture, qui avait manqué de la renverser. Forcément, son sang n'avait fait qu'un tour, et elle en avait profité pour aller en toucher deux mots au directeur. Albane était comme ça... Impulsive, franche, et surtout très sensible. Un rien la prenait littéralement aux tripes. Elle s'était présentée, avait exposé rapidement les raisons de sa venue, jusqu'à oser peu à peu le ton. Mais, bizarrement, c'est avec un sourire qu'elle était ressortie de là-bas. Le sourire charmeur du directeur avait peut-être eu un effet apaisant sur elle. Et puis, il était resté calme, présentant ses excuses pour ne pas avoir d'ennuis. Du moins, elle le supposait. Le plus fort dans tout ça, c'est qu'en discutant avec elle, il avait réussi à la pousser jusqu'à l'inscription. Voilà comment elle s'était retrouvée à côté de ce beau brun, les mains crispées sur un volant et le regard fixé sur la plaque d'immatriculation de la voiture devant eux. « Je ne suis pas très à l'aise, c'est normal ? » demanda-t-elle en voyant une camionnette reculer dans leur direction. Elle tourna la tête, le fixa avec un léger sourire en coin, quelque peu crispé. Ça commençait bien !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1322-sur-mon-tricycle-en-roues-arrieres-j-me-barre-de-l-autre-cote-d-la-terre-albane
avatar

« ADMINISTRATEUR »

A PARIS DEPUIS : 01/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 322
PSEUDO : steel wheels
CREDITS : yumita


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)   Mer 31 Juil - 21:36


Albane M. Duprez

JE N'SUIS PAS PRINCESSE PEACH, OK TOAD ?


« Attention! Prends plus large, ne rase pas les voitures... Oui très bien. On va se garer devant l'auto-école. » Et voilà. Ta cinquième heure de conduite de la journée était finie. Ça avait beau passer vite, c'était quand même stressant. Des fois t'as peur Alex, qu'un écart arrive et que tu te retrouves dans le fossé. Ton visage en serait tout froissé. Tu saignerais et tu t'évanouirais parce que t'as peur du sang. T'es pas si viril que ça. Alors tu dis à l'élève ce qui allait et ce qui n'allait pas puis tu fumes une clope en étant sorti de la voiture, pour te décompresser. La prochaine élève est là, tu lui dis qu'elle peut déjà s'installer dans la voiture. Quand tu te rappelles que c'est elle, tu te dis que t'es pas dans la merde. Pas qu'elle est pas dégourdie, mais presque. Alors tu te presses pas tellement pour finir ta clope, parce que tu sais déjà que tu vas devoir reprendre le volant et les pédales plusieurs fois. C'est pas un cas désespéré tu le sais, faut juste qu'elle ne reste pas comme une idiote devant les situations.

Mais les inscriptions sont en baisse, alors tu as fait des pieds et des mains pour qu'elle s'inscrive. T'étais en leçon de conduite, et puis ton élève a failli l'écraser. Ça aurait pas été de bol, t'aurais fini en taule. Alors tu t'es excusé de milles façons, et puis t'as réussi à le refaire sourire. Ça avait été facile, étrangement. T'avais pas trop compris, mais d'un coup elle était redevenue heureuse. Un peu comme un poisson rouge, au bout d'un certain temps, il oublie. Enfin bref, t'avais réussi à faire en sorte qu'elle s'inscrive. Peut-être que sans t'en rendre compte, tu l'avais dragué. Ou peut-être que tu t'en étais rendu compte. C'est ton arme ça, Alex, de draguer les femmes pour qu'elles s'inscrivent dans ta boîte. Tu le sais, les petites adolescentes font des crises à leurs parents pour passer le permis avec toi, juste pour être avec un beau mec à leur côté. Puis finalement, quand elles voient ton insolence et ta nonchalance, elles sont déçues. Elles sont déçues parce qu'elles voient qu'avoir un beau mec en moniteur c'est encore pire, parce qu'elles voudraient être parfaites face à toi mais en conduite, c'est impossible d'être parfaites. Et ça, je crois qu'Albane l'avait bien compris. Elle était loin d'être parfaite. Elle arrivait trop vite aux ronds-points, elle grillait les priorités, bref c'était du grand n'importe quoi. Mais bizarrement, tu t'énerves pas avec elle, Alex. T'as plutôt envie de l'aider, c'est peut-être parce t'as failli la buter, va-t-on savoir. « Je ne suis pas très à l'aise, c'est normal ? » Les gens normaux auraient légèrement paniqués, mais elle se contentait de te regarder avec un sourire crispé, comme une enfant. Par contre, là il y avait un véritable problème: une camionnette qui recule droit sur vous. « Attends, je vais prendre les commandes, on va se garer sur le bas-côté le temps qu'il fasse sa manœuvre. » Alors tu fais ta petite manœuvre avec une seule main sur le volant, et vous voilà garez en moins de trois secondes. Puis la camionnette s'arrête en plein milieu de la route, juste à côté de vous. Des plots sont juste devant vous, vous ne pouvez ni avancer ni reculer. En fait, t'es dans la merde. « C'est la meilleure ça! Attends Albane, je vais voir s'il en a pour longtemps. » Tu sors de la voiture, va demander au chauffeur et tu reviens. « Il en a pour une heure, je crois que je vais lui casser la gueule. » Ta rage reprend le dessus, et là t'as vraiment pas envie de rester bloquer en plein milieu de tout, avec une élève un peu cinglée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1173-alex-enzo-but-you-re-an-animal-baby-it-s-in-your-nature
avatar



Comme un poison dans l’eau ; une bouteille à la mer qui n’date pas d’hier. J’essaye de lire entre tes lignes. J’interprète tes soupirs, tes sourires me font peur. C’est pas ta faute si c’est la tempête, la marée haute, dans ta tête. Ça tangue et tu t’en veux. Amarrée comme tu peux...

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 69
PSEUDO : lillix
CREDITS : anaelle


MessageSujet: Re: je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)   Jeu 1 Aoû - 10:05


Alex-Enzo & Albane

je n'suis pas princesse peach, ok toad ?


Bizarrement, le stresse n'est pas si palpable que ça. Il semble même inexistant. Bien sûr, Albane reconnaît sans mal qu'elle est en difficulté et que ces situations sont loin d'être ses préférées. Dès que ça ne va pas, elle le confie le plus simplement du monde à son moniteur, comme pour lui dire de faire quelque chose s'il ne voulait pas finir dans le décor, ou bien pour le coup sous un camion. Tout se passait dans ses mains, le stresse allant jusqu'à engourdir le bout de ses doigts. Pour le reste, elle semblait détendue. Petit sourire en coin, voix posée lorsqu'elle prenait la parole... Elle tentait de se concentrer sur ce qu'elle faisait, prenant petit à petit de bons réflexes. Mais elle n'allait pas encore faire de concurrence à son meilleur pote Mario. Ce qu'elle aurait aimé balancer une carapace rouge dans le derrière de cette camionnette ! Ou bien passé après avoir activé une étoile. Ça, ça aurait été le pied total ! Seulement, elle ne vivait pas dans un jeu vidéo, et elle laissa donc le contrôle à son moniteur. Lui, en trois coups de volants, il lui faisait un créneaux digne d'une œuvre d'art. Sans blague ! Il produisait un Monet de la place de parking, quand elle peinait à réaliser une imitation d'un Picasso, ou encore d'un gribouillage d'enfant en classe de maternelle.

Elle le laissait faire, admirant presque ce qu'on pouvait qualifier de talent. Son bras lui passait devant, elle n'osait même plus bouger et fixait le camion, qui continuait sa marche arrière. Mais lorsqu'elle vit le conducteur descendre, alors que l'engin était à leur hauteur, elle ne pu s'empêcher d'y aller de sa petite réflexion. « Il croit peut-être que je vais sauter par-dessus les plots. » Peut-être. Alex-Enzo se chargea de lui en toucher deux mots, afin de lui faire savoir qu'ils souhaitaient partir d'ici et qu'il les gênait. Albane le suivit du regard, se penchant alors en avant pour distinguer les deux silhouettes. Mais à force de trop s'avancer, elle appuya par mégarde sur le centre du volant, déclenchant donc le klaxon. Elle se fit peur toute seule, sursautant de sa propre bêtise. « Bordel ! » Machinalement, elle donna un nouveau coup dans le volant. Le second klaxon la fit lever les mains au niveau de son visage, comme pour feinter qu'elle n'y était pour rien. Elle ne manqua pas de porter ainsi toute l'attention sur elle, faisant revenir son très cher moniteur jusqu'à elle. « Une heure ?! » Là, Albane sentait non seulement le malaise, mais aussi l'argent qui glissait de son portefeuille au fur et à mesure que le temps filait. Certes, Alex n'était pas trop désagréable, mais c'est qu'elle les payait ces leçons ! Sans réfléchir plus longtemps, elle sortit de la voiture et chercha du regard le camionneur. « Où est-il ?! » Alex lui fit un signe en guise de réponse, et elle fonça droit sur le bonhomme. « Excusez-moi, mon bon monsieur... Mais une heure, ça ne va pas être possible. Il va falloir reculer encore peu, le temps que je sorte la voiture. Si je ne cale pas, ça sera très rapide, promis ! » Mais il n'était pas vraiment de cet avis, démotivé à faire la moindre manœuvre. « Bouger votre camion, ou c'est moi qui m'en occupe ! » Il la regarda de la tête aux pieds, et lâcha un rire moqueur. « Mais bien sûr ! » Ah ouais ? Pauvre gars, il la provoquait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1322-sur-mon-tricycle-en-roues-arrieres-j-me-barre-de-l-autre-cote-d-la-terre-albane

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

je n'suis pas princesse peach, ok toad ? (alex-enzo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PARIS, MA CAPITALE :: le sud-est-