Café littéraire ☞ Ambroisie
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 Café littéraire ☞ Ambroisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

A PARIS DEPUIS : 17/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 253


MessageSujet: Café littéraire ☞ Ambroisie   Jeu 1 Aoû - 11:11

ambroisie & gwenaël

Il était arrivé une dizaine de minutes auparavant et s'était installé à une table en terrasse pour profiter du beau temps. Gwenaël était en vacances, et une de ses occupations favorites, c'était de passer du temps avec des personnes qu'il appréciait, plutôt que de rester enfermé chez lui, tout seul, à fixer misérablement son téléphone dans l'espoir de recevoir un appel. Il regarda sa montre en se morigénant intérieurement. C'était au moins la dixième fois qu'il le faisait, et cela ne changeait rien à la chose : il était toujours en avance, et l'heure du rendez-vous n'était pas arrivée. Il devait s'armer de patience. On était en été, certes, et Gwenaël était en vacances, mais il avait apporté un peu de travail pour attendre. Il prenait quelques notes sur un chapitre intéressant de Forme et signification, de Jean Rousset, mais trouvait que la notion était particulièrement complexe. Peut-être qu'Ambroisie en saurait plus que lui ? Elle était quand même écrivain, elle devait avoir une autre relation avec le texte littéraire que lui. Elle saurait peut-être ce qui faisait que quelques lignes devenaient une œuvre littéraire. C'était déjà difficile de comprendre les différents sens du mot œuvre, et Gwenaël, malgré ses cours d'hypokhâgne, n'était pas sûr de réussir facilement à appréhender cette notion. Et ce n'était qu'une des parties de son programme chargé. Gwenaël soupira. Il ne comptait pas passer l'été à travailler, mais des préparatifs s'imposaient. Tout à coup, une ombre lui cacha un peu la lumière, et Gwenaël releva la tête. « Hey, comment ça va ? Viens, prend place. » Il poussa du coude son livre et rangea ses feuilles dans le sac qu'il avait pris avec lui. Devinant qu'elle allait lui demander de quoi il s'agissait, il lui expliqua : « J'essaie de préparer un des axes de mon programme de lettres de l'année prochaine : l'œuvre littéraire, ses propriétés, sa valeur. Mais pour l'instant, j'avoue que je n'y comprends pas grand-chose. Désolé de t'embêter avec cela, tu veux boire quelque chose ? » Gwenaël n'avait pas encore commandé, mais il avait d'un bon café bien brûlant, sans sucre, le comble de l'amertume – il avait parfois des goûts bizarres. Le jeune homme interpella un serveur en essayant de ne pas trop le détailler, ce qui était plutôt difficile, parce qu'il était carrément mignon. Il n'avait pas encore réussi à avouer son homosexualité à ses amis de longue date, et pourtant, il les adorait. Ce n'était pas pour faire son coming out par erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1213-ne-fais-jamais-d-une-personne-ta-priorite-quand-tu-n-es-qu-une-option-dans-la-sienne
avatar


A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 74
PSEUDO : Mariiie
CREDITS : Shiya


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: Café littéraire ☞ Ambroisie   Jeu 1 Aoû - 20:17

Razowsky & Royer

Les hommes ne sont pas tous les même ! Quand je vois des hommes comme Gwenaël je me dis qu'en tombant sur Benjamin je suis tombée sur le pire des étudiant. Pourtant j'en ai vu des garçons durant mes études de lettres modernes mais aucun ne ressemblait à Gwenaël. Il est plus posé que les autres, passionné par ce que l'on raconte dans les livres et attentif aux paroles des autres. On voit qu'il a toujours voulu faire ça. Aujourd'hui nous avons rendez-vous dans un café, ensemble rien que lui et moi pour parler de ce qui nous rapproche : notre passion des livres. En arrivant devant la vitre, je le vis attablé au fond, presque collé au mur. Il travaillait encore. Et oui ces littéraires toujours un livre dans la main ! Je me mis devant lui et de ma plus belle voie lui dis : Et bien tu travailles aussi pendant les vacances ? Je vis son regard s'illuminé ce qui me réjouit. Ben ça va ! J'ai un peu sué pour venir vue la canicule mais maintenant ça va. Je m'assis devant la petite table ronde et regarda ce qu'il était en train d'écrire. Ma curiosité naturelle revenait au galop. Je l'écoutais parlé de son programme de l'année prochaine ce qui me rappelait le mien au même âge. Tous ces bons souvenirs me revinrent à la surface et c'est avec les yeux remplis de douceur que je lui dit : Tu veux peut-être que je t'aide ? J'ai fait ça ma deuxième année donc si tu veux ... En fait c'est en voyant ce que tu fais que je me rends compte que j'ai fait pleins de choses à la Sorbonne. Heu ... oui au fait je veux bien prendre un café crême. Gwenaël appelle le serveur et le dévisage langoureusement sans vraiment insisté. Je craquerais facilement pour lui mais il est un peu jeune pour moi et couché avec mon premier fan ça ferait légèrement, voir très, bizarre. Je posais mon sac et sortais en face de moi quelques feuilles. Tiens, j'ai aussi étudié Rousset donc je t'ai ramené mon cours. Bon c'est deux pages mais peut-être que ça peut t'aider ... Je suis toujours prête à aider mes amis, surtout ceux qui comme lui sont bosseurs et ne laissent rien tomber.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1282-razowski-et-je-nai-meme-pas-eu-besoin-de-boire-une-seule-goute-de-rhum
avatar

A PARIS DEPUIS : 17/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 253


MessageSujet: Re: Café littéraire ☞ Ambroisie   Jeu 1 Aoû - 21:18

Ambroisie était une fille plutôt sympathique : même en vacances, elle était toujours prête à lui fournir de l'aide. Pour elle, comme pour Gwenaël, la littérature occupait une place à part dans l'existence : ce n'était pas à proprement parler du travail, c'était aussi une passion. Elle ne s'étonnait pas de le voir travailler ses cours en plein été, elle ne le traitait pas de monstre ou d'intello à cause de cela. Non, elle acceptait calmement le fait, sans pour autant faire comme si c'était normal. Elle faisait les choses juste comme il le fallait, c'était pourquoi elle pouvait être considérée comme une amie. Ce n'était pas pour rien que, après son interview, ils avaient gardé contact. « C'est vrai qu'il fait particulièrement chaud, ces temps-ci... en plus, on est dans une grande ville, alors la chaleur a tendance à être plus étouffante... » Le jeune homme se rappelait vaguement de vieux cours de science où le phénomène était étudié. Il ne s'en rappelait plus vraiment : la science l'avait toujours ennuyée, même s'il avait de très bonnes notes, et il s'était dépêché de tout oublier. « Si tu as un cours, je ne dirais pas non. Les profs trouvent toujours que les livres sont très clairs, mais leurs auteurs parlent un langage tellement complexe qu'en fait, on n'y comprend pas grand-chose... » Gwenaël soupira. Ambroisie n'était pas prof, heureusement, et elle lui avait toujours paru très ouverte. De plus, un cours de fac devrait être à sa portée. C'était un cours de seconde année, à savoir l'équivalent de l'année qu'il allait suivre à la rentrée. Donc il devrait y être prêt. Le serveur revint avec les commandes, et cette fois, Gwenaël ne le regarda pas, fixant son regard sur Ambroisie sans jamais la lâcher. C'était sans doute très impoli de mater un serveur quand on a une jolie femme juste devant soi. Gwenaël commença à boire ; il paraissait que les boissons chaudes étaient plus désaltérantes que les fraîches, par temps de canicule, et il espérait qu'il avait fait le bon choix. Il sentait des gouttes de sueur qui apparaissaient sur son front. « Je n'aurais jamais cru avoir à bosser autant, avant, marmonna Gwenaël en reposant sa tasse. C'est comme ça aussi, en fac ? Les profs faisaient comme si vous aviez lu toute la bibliographie ? Parce que, même si j'avais envie de le faire, ce serait impossible. Des fois, je me dis que j'aurais mieux fait d'aller en fac... » Oui, mais voilà, la prépa, c'était cool. Et même si Arthur n'y était pas, au moins, il n'était pas seul. Ses relations avec Sasha étaient tendues, ce qui lui posait parfois problème, mais il n'avait pas à regretter son choix. Il travaillait beaucoup, mais pour des choses qu'il aimait. Il apprenait des choses à un rythme rapide, en savait toujours plus, augmentait sa culture générale. Et avait la fierté d'appartenir à une filière d'élite. Que pouvait-il souhaiter de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1213-ne-fais-jamais-d-une-personne-ta-priorite-quand-tu-n-es-qu-une-option-dans-la-sienne

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Café littéraire ☞ Ambroisie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Café littéraire ☞ Ambroisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'oeuvre littéraire de Tolkien
» Culture littéraire
» Le Fragment littéraire
» Robzii Books, mon blog littéraire.
» Quelle filière allez/avez-vous choisi(r) en 1ère générale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PARIS, MA CAPITALE :: le nord-est-