hasard EX-traordinaire (Vianne)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 hasard EX-traordinaire (Vianne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Dim 4 Aoû - 22:06



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE

Il était posé au comptoir du Peanut's Café et le barman venait de déposer une pinte de bière devant lui. Il avait erré dans Paris un moment avant de s'arrêter là, il était parti au bord de sa voiture dans le but de tuer un peu le temps. Beaucoup de ses amis étaient en vacances et il ne trouvait rien de mieux à faire que de se promener dans la capitale. Il n'avait envie de voir personne en particulier et il se suffisait à lui même pour le moment, même si, bien entendu, la compagnie de quelqu'un ne lui déplairait pas. Il avait également commandé une grosse portion de frites qui ne tarda pas à arriver devant lui et son regard se perdit un instant dans la montagne de nourriture avant qu'il n'en porte une à sa bouche pour la goûter. Il n'était pas certains de la qualité des services de ce bistrot et il se permettait d'en douter vue le prix peu élevé des produits, mais les frites étaient bonnes.
Maxence Desrosiers se perdit rapidement dans ses pensées, regardant ses bras, il se dit qu'il aurait probablement mieux fait de rester en vacances, loin de Paris et qu'il aurait mieux fait d'attendre septembre pour revenir. Il était encore bien bronzé des deux semaines qu'il avait passé au Mexique mais il se disait que son teint n'allait pas tarder à ternir s'il continuait à vivre la nuit comme il avait souvent tendance à le faire en été, lorsqu'il n'avait rien d'autre à faire que de sortir le soir pour voir des gens et ne pas fondre sous la chaleur assommante de la capitale. Il observa alors autour de lui les personnes déjà présentes au Peanut's Café. Il y avait un couple assis au fond entrain de roucouler autour de deux mojitos et son attention se porta sur la porte d'entrée lorsqu'il l'entendit s'ouvrir pour laisser entrer... Vianne.
Il toussa, surpris, manqua presque de s'étouffer avec une gorgée de bière à la vue de la jeune femme, son ex petite amie, qu'il ne s'attendait pas du tout à voir là. Surtout pas maintenant, alors qu'il était seul. Il croisa rapidement son regard et il se maudit d'avoir commandé autant car il était impossible pour lui d'inventer quoi que ce soit pour se sauver de la situation. Ce n'était pas qu'il n'avait pas envie de la voir, non, ce n'était pas vraiment ça, mais il paniquait à l'idée de lui parler. Même si leur histoire datait de plusieurs mois maintenant, même si elle lui avait brisé le cœur et qu'il était plus ou moins passé à autre chose maintenant, la voir lui faisait bizarre. Bien que surpris, il lui adressa un sourire ainsi qu'un hochement de tête pour la saluer et puisqu'il n'y avait personne à côté de lui, et qu'elle semblait seule, il lui fit presque instantanément (et incroyablement naturellement) signe de le rejoindre. Et il se leva pour la saluer comme il se devait, se penchant pour l'embrasser sur chaque joue, à la française. « Salut, Vianne. » C'était comme si il l'avait attendu là, comme s'ils s'étaient donnés rendez-vous alors que pas du tout, il ne l'avait pas vue depuis au moins deux mois, si ce n'est plus... « Qu'est-ce que tu fais là ? Enfin.. Je te proposerais bien de me rejoindre mais peut-être... que tu attends quelqu'un ? Comment tu vas ? » Autant en profiter tant qu'elle était seule, s'il pouvait lui parler quelques secondes, il en serait ravi. Il était content de la voir malgré tout, même si ça faisait longtemps. Et elle était toujours aussi jolie.


Dernière édition par Maxence Desrosiers le Lun 5 Aoû - 14:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everyone wants to go to heaven, but no one wants to die.

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 77
PSEUDO : blueberry. (sally)
CREDITS : moneyhoney (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Lun 5 Aoû - 1:25



hasard (ex)traordinaire ft. vixence

Vianne s'emmerdait. Grave. Et ce, même si elle avait tenté de passer le temps en jouant à des jeux vidéos, en écoutant des films en noir et blanc ou en tentant de lire des bandes dessinées qu'elle connaissait par coeur, maintenant. Jamais, elle n'aurait pensé que son été deux mille treize aurait pu être autant emmerdant, mais maintenant que ces meilleurs potes étaient dans d'autres endroits situés sur la planète Terre et qu'elle était coincée à Paris, à ne rien foutre. Et même si elle avait quelques amis qui étaient toujours à Paris, ces derniers dormaient le jour et sortaient la nuit ce qui était l'opposé de Vianne qui, à l'heure où les souris dansent, dormait. Pour une millième fois, elle regarda l'heure sur son Iphone pour ensuite se lever de son canapé en remontant son survêtement et elle se dirigea vers sa chambre pour enfiler des vêtements qui conviendraient mieux au temps de l'extérieur. Se faisant, elle quitta son loft pour se diriger vers n'importe où. En vérité, la demoiselle ignorait où elle allait atterrir, mais c'était probablement mieux que son appartement à tourner en rond ou à faire la discussion avec Jack, son poisson.

Volume au maximum, Vianne arpentait les rues de Paris pour finalement se retrouver, une vingtaine de minutes plus tard, au sud-est de Paris à Bercy et cour-saint-emilion. En regardant autour d'elle, elle se repéra et se rappela qu'elle avait déjà mis les pieds ici. Que ce soit pour faire les boutiques ou d'aller au café, elle connaissait cet endroit, voilà tout. Après une petite virée au Bercy Village, où elle s'acheta un étui pour son téléphone portable, elle prit la direction du petit Peanut's Café où elle découvrirait le bonheur de boire un petit quelque chose. De plus, elle était affamée, donc bon elle combinait les deux. Rentrant dans le petit café, qu'elle ne fut pas la surprise de l'heure... Elle tomba sur Maxence, son ancien petit-copain. Vianne ne pouvait plus faire marche arrière puisqu'il l'avait vu entrer et qu'ils s'étaient regardés tous les deux. Puis, la cerise sur le sundae, Maxence lui adressa un sourire auquel elle répondit également, mais un tout petit sourire. Le genre de sourire où ton expression est inexistante. Détournant le regard quelques secondes, elle regarda autour d'elle pour trouver une table à proximité et en aperçue une. Cependant, Maxence s'approchait d'elle et lui fit deux bises, une sur chaque joues. « Salut, Vianne. » C'était trop bizarre qu'il lui adresse la parole, après tout elle n'avait pas été très gentille avec lui. Pour Vianne, Maxence devait lui en vouloir et la détester à mort, mais elle semblait percevoir l'opposé. « Qu'est-ce que tu fais là ? Enfin.. Je te proposerais bien de me rejoindre mais peut-être... que tu attends quelqu'un ? Comment tu vas ? » « Salut, ça va et toi ? Non, en fait... Je me promenais toute seule alors... » Elle s'embrouillait dans sa propre langue. « Ouais, bon tu vois... Tu as l'air en forme ! » Elle prononçait ces mots tout en se dirigeant vers le comptoir où Maxence était posté il y a de ça trente secondes même pas. S'asseyant sur le tabouret voisin de celui de Maxence, elle fixa le tableau qui disait le menu du jour. « En tout cas, tu es bronzé pour un mec qui reste blanc la majeure partie de l'année ! » Son humour de merde.

made by pandora.


_________________



feel my body right next to yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1224-vianne-the-sun-also-rises
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Lun 5 Aoû - 14:17



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE
Vianne de Beauford. La dernière fille avec qui il était sorti à peu près sérieusement, assez sérieusement même, mais elle avait rompu. Elle l'avait largué. Jeté. Il n'avait toujours pas réellement compris pourquoi. Il n'avait rien fait de mal, au contraire, il avait été prêt à s'impliquer dans cette relation, à faire les choses de la bonne manière pour que tout se passe bien. Mais Vianne n'avait pas vu les choses de la même façon. Ca lui faisait bizarre de la voir, c'était comme retrouver une vieille amie, il n'avait plus trop d'amertume à son égare, même s'il avait déjà espéré que les choses se soient passées différemment, mais il remarquait maintenant qu'elle lui avait manqué. Un peu. Elle n'avait pas vraiment changé. Il la trouvait toujours aussi belle, rayonnante. Elle avait attiré son regard à la seconde où elle était entrée dans le bar.
Il lui proposa naturellement de se joindre à lui, espérant qu'elle était seule, qu'il n'allait pas devoir supporter de la voir avec un autre, en rencard ou quoi que ce soit, et elle accepta. Elle prit place, le complimenta sur son apparence plutôt « en forme » et il lui adressa un sourire avant de reprendre place devant sa bière et sa barquette de frites. « En tout cas, tu es bronzé pour un mec qui reste blanc la majeure partie de l'année ! » lui lança-t-elle alors avec humour. Tiens. Il n'avait plus l'habitude de ses blagues vaseuses ! Voilà longtemps qu'il n'en avait pas entendu une. Il hésita un instant entre lui déballer un résumé de ses vacances histoire de la faire envier, ou bien de lui renvoyer une vanne. Il décida d'opter pour les deux. « Je reviens de Cancun. C'était vraiment cool. Caliente et tout. Mais je peux plus boire de Téquila.  » commença-t-il avant de marquer une pause d'une ou deux secondes « Et toi ? Tu t'es toujours pas offert un nouveau sens de l'humour apparemment. Toujours aussi pas marrante.  » la nargua-t-il sans aucun gêne, un sourire prétentieux sur les lèvres, comme elle détestait. Ou peut-être que c'était ce qu'elle avait aimé chez lui ? Il n'avait jamais su. « Ca doit être hors de tes moyens. » ne put-il pas s'empêcher d'ajouter. Si ça avait été quelqu'un d'autre, il aurait très bien pu dire cette phrase en la pensant, avec une réelle hauteur, du mépris, mais elle, c'était différent. Il avait beau lui rappeler avec peu de délicatesse qu'elle n'était pas très fortunée, il n'avait jamais eu honte d'être avec elle, au contraire. Et il était simplement entrain de l'embêter, et on pouvait dire que c'était de bonne guère puisqu'elle l'avait largué salement. Maxence lui prit doucement le poignet, comme s'il avait craint qu'elle ne décide de s'en aller suite à l'affront qu'il venait de lui infliger, et il se pencha légèrement vers elle, planta son regard dans le sien... « Ca me fait plaisir de te voir, Vianne. Je crois que tu m'as un peu manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everyone wants to go to heaven, but no one wants to die.

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 77
PSEUDO : blueberry. (sally)
CREDITS : moneyhoney (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Lun 5 Aoû - 22:48



hasard (ex)traordinaire ft. vixence

« Je reviens de Cancun. C'était vraiment cool. Caliente et tout. Mais je peux plus boire de Téquila. » Il n'avait pas changé d'une aucune façon. Il était toujours ce bon vieux Maxence avec ces vannes de bourgeois et à se vanter de sa vie merveilleusement luxueuse. Vianne s'en foutait, seulement voilà elle n'avait plus l'habitude de côtoyer des gens comme Maxence ou plutôt, elle n'avait plus l'habitude de côtoyer Maxence et sa supériorité. « Et toi ? Tu t'es toujours pas offert un nouveau sens de l'humour apparemment. Toujours aussi pas marrante. » Dans un haussement d'épaules, elle tourna son attention sur le serveur qui ne semblait pas vouloir s'approcher d'ici comme-ci il pensait que Vianne allait piocher dans l'immense panier de frites que Maxence avait devant lui. Un petit soupir discret, elle se concentra de nouveau son attention sur Maxence et ne sachant quoi répondre suite à la remarque de son ex, elle attendait la suite avec les sourcils relevés. « Ca doit être hors de tes moyens. » Franchement, elle se demandait bien ce qui avait pu l'attirer chez lui et elle remémora les nombreux moments où ils ne fessaient que déconner ensemble. Ça s'était le bon vieux temps où elle pouvait toujours le considérer comme un bon ami, mais maintenant elle ne savait plus trop comment le considérer. Vianne n'était même pas certaine de toujours pouvoir considérer Maxence comme un ami après tout, elle lui avait littéralement brisé le cœur. Elle n'avait pas été très sympathique avec lui lors de leur rupture, elle ne lui avait dit la vérité... Au fond, elle avait simplement été lâche et après ça, Vianne avait disparue de la surface.

Affamée, elle regardait l'assiette de Maxence avec envie, mais espérait que ce dernier ne se rendrait compte de rien. Puis, elle sentit la main de Maxence lui prendre doucement le poignet et planter son regard dans le sien. « Ca me fait plaisir de te voir, Vianne. Je crois que tu m'as un peu manqué. » Choc total. Elle ignorait quoi répondre à ce genre de déclaration qui sortait de nulle part à ses yeux. Dégageant son poignet de la main de Maxence avec son autre main le plus doucement possible, elle fit son possible pour trouver quelque chose à répondre, mais rien ne lui venait alors elle décida de passer outre. « Ah... Et ce n'est pas ce que tu aimais chez moi ? Mon humour de merde ! » Elle avait prononcé ces mots avec une certaine touche d'ironie dans la voix. Toujours en le regardant dans les yeux, elle attendait une autre pique de la part de Maxence alors qu'un petit sourire narquois s'affichait sur ses lèvres. « Tu permets ? Ce connard de serveur fait tout pour m'ignorer ! » prononça-t-elle en pointant son index sur le panier de patates cuites. « Puis, de toute manière je sais à quel point tu aimes ton apparence alors tu ne mangeras probablement pas tout ça. » ajouta-t-elle en tirant le panier vers elle pour en prendre une qu'elle porta à sa bouche. « Mmmh, délicieuse ! Il manque seulement un peu de sel et du ketchup. » Elle s'appuya sur le comptoir avec ces avant-bras et se retourna vers Maxence en souriant. Bitch, va.


made by pandora.


_________________



feel my body right next to yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1224-vianne-the-sun-also-rises
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Mar 6 Aoû - 9:39



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE
La revoir faisait remonter en lui de nombreuses interrogations. Des questions qu'ils s'étaient posées pendant des mois après leur rupture parce que oui, aussi difficile à croire, il l'avait réellement aimé et il était tombé de très très haut lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle souhaitait tout arrêter. Il ne savait toujours pas pourquoi et il mourrait d'envie de le lui demander maintenant que de l'eau avait coulé sous les ponts et qu'ils étaient passés à autre chose. Vraiment. Ca le démangeait. C'était presque pathologique, il avait besoin de savoir si c'était de sa faute, besoin de comprendre ce qui n'avait pas marché et pourquoi elle était partie comme ça alors qu'il était prêt à tous les efforts possibles pour la rendre heureuse. Retour au point de départ, il se comportait avec elle comme avec n'importe qui d'autre à présent, certes il gardait une certaine proximité avec elle.. Une proximité qu'il n'avait pas avec beaucoup d'autres personnes mais il était moins conciliant. Elle lui avait fait du mal. Vianne se dégagea lentement, comme pour ne pas le vexer, elle retira son poignet et se défendit avec ironie, lui demandant si son humour de merde n'était pas ce qu'il avait aimé chez elle. Il baissa légèrement les yeux, un peu bloqué sur le geste qu'elle venait d'avoir à son égard, de se dégager comme ça, comme s'il était un parfait inconnu. Tous les mots qui sortirent de la bouche de Vianne pendant les secondes suivantes ne furent que des sons lointains qu'il n'entendit à peine, trop occupé à réfléchir, à se retenir de l'insulter de tous les noms possibles. Vexé. Elle se servit dans son panier de frites et il l'ignora pendant quelques secondes, fixant le mur devant lui. Maxence bu une longue gorgée de sa bière et il tenta de se rappeler de ce qu'elle avait pu dire pour lui répondre, en vain. Il n'avait réellement rien écouté mais il se disait que peut-être valait-il mieux... Il lui lança un regard en coin et elle était là, appuyée sur le comptoir avec un sourire.. Le barman s'arrêta finalement devant elle pour lui demander ce qu'elle désirait et il la laissa commander, silencieux, regardant dans le fond de son verre, buvant une autre gorgée. Lorsque le barman s'éloigna, Maxence se souvint alors que Vianne était serveuse, du moins, elle l'était lorsqu'il était encore avec elle et il se demandait si c'était toujours le cas. Peut-être avait-elle arrêté de travailler à l'Epicure ? Après tout en huit mois, les choses peuvent changer du tout au tout. Sauf pour lui... « Non, j'aimais beaucoup plus tes seins que ton humour si tu veux savoir. Et le fait que t'étais douée à Call of. » répondit-il à sa provocation sur un ton monocorde et sérieux. « Est-ce que tu bosses toujours comme serveuse ? Tu as fini tes études non ? Ou pas encore ? » lui demanda-t-il ensuite en espérant qu'elle ne lui avait pas posé de questions un peu plus tôt, qu'il n'aurait pas entendu. Bon il la connaissait et elle pouvait se montrer aussi bavarde qu'insupportable ; c'était peut-être ça qu'il aimait, le fait que comme lui, elle pouvait devenir une vraie teigne si elle en avait envie. Elle n'avait jamais eu peur de lui tenir tête, il ne l'avait jamais vraiment impressionné, ou du moins, pas comme il pouvait impressionner les autres en tout cas. Pas avec son argent. « J'ai le droit de te demander autre chose ? » enchaîna-t-il après quelques secondes, un sourire en coin sur les lèvres; suspense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everyone wants to go to heaven, but no one wants to die.

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 77
PSEUDO : blueberry. (sally)
CREDITS : moneyhoney (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Mer 7 Aoû - 1:31



hasard (ex)traordinaire ft. vixence

Vianne fixait toujours Maxence dans l'attente d'une réponse, mais elle avait l'impression que celui-ci était perdu dans ses pensées alors elle attendait inutilement. L'unique chose qu'elle remarqua c'est qu'il avait bu plus que la moitié de son verre rempli de bière. Détournant son regard de Maxence, elle se tourna vers le serveur qui, enfin, s'était décidé à venir vers elle pour lui demander si elle désirait quelque chose. Oui, elle désirait quelque chose cependant elle ignorait quoi, alors elle se décida rapidement parce qu'elle n'avait pas envie d'attendre encore. N'étant pas très alcool fort, elle décida de simplement prendre une bière et ce serait probablement tout ce qu'elle allait boire pour la soirée. Elle n'avait aucunement envie d'être émotive, ce qui lui arrivait souvent avec deux-trois verres de trop dans le corps, ou de faire des conneries pour ensuite les regretter le lendemain. Non, merci. Niveau connerie, elle avait assez fait dans ces derniers mois. Avec un sourire à la colgate, le serveur disparu de devant son champ de vision après lui avoir dit qu'il lui apportait sa consommation immédiatement. Dix secondes et son verre était posé devant elle, prêt à être goûté et après avoir remercié le serveur d'un sourire, il disparut une nouvelle fois. Perdue dans ses propres pensées, elle en avait presque oublié la présence de Maxence qui, après un silence radio, se décida enfin à retrouver sa langue. Pour répondre à son ironie de tout à l'heure avec beaucoup trop de sérieux dans la voix. Certes, il n'avait pas tort... Vianne était douée aux jeux vidéos, c'était son rayon, mais pour ses seins elle ne voyait pas l'intérêt. Après tout, elle devait se trouver dans des bonnets bien inférieurs des bimbos-barbies qu'avait l'habitude de fréquenter Maxence avant et après elle. Non, en fait Vianne se racontait des mensonges parce qu'elle connaissait Maxence et était persuadée qu'il n'était pas le genre à fréquenter des perruches sans cervelles. Elle l'espérait, en tout cas. Donc bon, elle se contenta d'un haussement d'épaules parce que si elle répondait quoique ce soit, se serait des mensonges et elle serait dure envers Maxence. Et puis, il ne méritait pas sa méchanceté après tout ce qu'elle lui avait fait enduré. « Toujours aux études, j'en ai encore pour quelques temps et contrairement à toi, j'ai besoin de travailler... Il n'y a pas maman et papa qui paient tout ! » Et toi, qui paie ton logement ? Maman et papa ! pensa-t-elle suite aux mots qu'elle prononça. Elle était probablement trop franche et dure envers Maxence, mais il l'avait un peu cherché, non ? Elle pensa que oui et c'était sa justification. Suite à ces mots, elle tourna son regard vers Maxence sans un sourire affiché au visage. Portant à ses lèvres son verre, elle en but une petite gorgée de sa bière puis déposa celle-ci sur le comptoir pour ensuite remettre une mèche derrière son oreille. « Je t'en prie, tu ne t'ai pas gêné pour toutes les autres ! » Même pas une seconde, elle pensa que ça pourrait être l'unique question qui restait en suspens depuis des mois : pourquoi ? Elle ne pourrait pas y répondre, à moins d'avoir plusieurs verres dans le sang. Et, elle était persuadée que cela n'allait pas arriver ce soir, mais elle ne pouvait pas le confirmer. Avec Maxence, il pouvait tout arriver. En attendant cette fameuse question mystère, elle joigna ces lèvres au rebord du verre et de prendre une autre gorgée beaucoup plus grosse et longue, mais modéra en se rappelant qu'il y avait des chances qu'elle s'étrangle lorsque Max aurait dévoilé sa question.


made by pandora.


_________________



feel my body right next to yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1224-vianne-the-sun-also-rises
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Mar 13 Aoû - 13:20



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE
Oui il fréquentait des filles généralement très gâtées par la nature, et si elle n'étaient pas nées avec de bons gênes alors leurs parents se dépêchaient de leur trouver de très bons chirurgiens afin d'effacer tout défaut préjudiciable. Il y avait le nez, les dents, les oreilles décollées et puis pour les plus vieille, la poitrine bien sûr. Maxence n'avait pourtant jamais vraiment aimé ce genre de filles. Pas réellement en tout cas. Une nuit, oui, c'était agréable d'avoir une poupée parfaite entre les mains, mais il avait toujours eu un faible pour les filles un peu particulières, pas laides, mais avec un certains charme. Différentes. Vianne n'avait pas à se plaindre, elle pouvait, selon lui, rivaliser avec les plus jolies filles de l'élite parisienne, voire du monde, et il ne comprenait pas pourquoi elle pouvait complexer. « Toujours aux études, j'en ai encore pour quelques temps et contrairement à toi, j'ai besoin de travailler... Il n'y a pas maman et papa qui paient tout ! » lui balança-t-elle presque avec un certain dédain. Un sourire fendit les lèvres du jeune homme, plutôt amusé par la répartie de son ex petite amie et il laissa échapper un léger rire, presque jaune, avant de boire une petite gorgée de sa bière. « C'est vrai que ce ne sont pas tes parents qui payent ton loyer... » rétorqua-t-il sur un ton moqueur avant de lui accorder un coup d'oeil complice.
Elle accepta alors qu'il lui pose une énième question et il pinça les lèvres un instant, hésitant, cherchant les mots pour pouvoir tourner au mieux sa question et obtenir le plus d'informations possibles. Il n'était même pas réellement sûr de vouloir lui demander quoi que ce soit concernant leur relation passée car en parler ne la referait sûrement pas revenir, Vianne avait fait son choix et elle semblait plutôt épanouie aujourd'hui. Elle ne regrettait probablement pas ce qu'elle avait fait. Ou peut-être que si ? Et c'était peut-être ça qu'il devrait lui demander, regrettait-elle ? Si ce n'était pas le cas, il serait prêt à l'entendre, le temps était passé maintenant, mais il était curieux, et lui demander si elle regrettait serait peut-être plus judicieux que de lui demander des explications... Ou bien... Il ne savait pas. « Okey.... » commença-t-il. Il termina sa bière d'une traite et se tourna alors vers elle, un coude sur le comptoir, rassemblant tout son courage pour lui poser l'ultime question. « Dis moi juste... En fait, il y a qu'une seule chose que je voudrais savoir. Parce que t'es plus ou moins partie du jour au lendemain... Sans explication, et j'ai beau avoir réfléchi pendant des semaines... J'ai toujours pas compris alors.. Je te demande pas pourquoi, mais je voudrais juste savoir si j'ai fait quelque chose de mal. Et ce que c'est, parce que je t'ai pas trompé. Jamais. Never. » lui demanda-t-il finalement. Et il attira l'attention du barman d'un geste de la main pour commander une nouvelle pinte de bière avant de manger quelques frites. Ca y est. Il avait enfin pu lui demander si c'était à cause de lui qu'elle était partie car Dieu sait comme ça le torturait. C'était peut-être égocentrique à en mourir, mais le jour où elle l'avait lâché sans explication il n'avait pu s'empêcher de se remettre en question et de se demander s'il y avait quelque chose qu'il avait mal fait ou si peut-être quelqu'un lui avait raconté quelque chose... Il n'avait encore jamais eu l'occasion de le lui demander, c'était maintenant chose faite et même si elle en venait à lui reprocher des choses alors au moins il saurait et ça ne pourrait que lui être bénéfique. « J'espère que t'es plus heureuse maintenant en tout cas... Si c'était pas le cas quand on était ensemble... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everyone wants to go to heaven, but no one wants to die.

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 77
PSEUDO : blueberry. (sally)
CREDITS : moneyhoney (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Dim 18 Aoû - 2:50



hasard (ex)traordinaire ft. vixence

« C'est vrai que ce ne sont pas tes parents qui payent ton loyer... » Sans trop d'attentes, Vianne n'arriva pas à s'empêcher de lever les yeux au ciel. Évidemment qu'il s'en rappelait, c'était un tout petit détail et les gens avaient tendance à toujours se souvenir de détails ridicules... Comme le fait que c'était les parents de Vianne qui payaient son appartement. Pivotant sur elle-même, elle croisa les jambes pour ensuite se remettre à sa position initiale. Elle se sentait beaucoup mieux dans cette position que dans l'autre où elle avait le loisir d'agiter sa jambe sans arrêt ce qui, à la longue, trompait son peu d'assurance qu'elle désirait avoir devant Maxence. Pourquoi ? Elle l'ignorait, mais c'était probablement parce que Maxence avait été son dernier petit-copain qu'elle avait énormément apprécié, voir aimé. Vraiment aimé. Cela avait été différent avec Maxence. Sur tous les plans. Il avait beau être, parfois, un connard prétentieux qui prenait les gens de haut, mais lorsqu'elle était avec lui, elle n'avait pas besoin de se faire passer pour une autre. Ce qui était bien, vraiment très bien. Du coin de l'oeil, elle regarda Maxence commander une autre bière au serveur qui s'était présenté à lui en moins de dix secondes après que ce dernier est terminé son premier verre. Cependant, elle se concentra son attention sur sa propre pinte de bière qui s'éternisait devant ses yeux et heureusement qu'elle avait arrêté de boire de ce verre sinon elle se saurait probablement étouffé avec le liquide qui s'y trouvait. Vianne n'était pas fanatique de bière. Bien sûr, c'était évident que Max lui poserait des questions à ce sujet, elle s'en doutait, mais pas maintenant, pas là alors qu'ils venaient juste de se revoir après quelques mois. Elle l'entendit dire qu'il ne l'avait jamais trompé et elle le savait qu'il lui disait la vérité parce qu'elle le connaissait et savait qu'il s'était contenté d'elle. Du moins, elle l'espérait. La fidélité chez Vianne, c'était important. Silencieuse, elle n'osait pas dire quoique ce soit et elle cherchait ces mots. Elle n'arrivait pas à trouver l'explication juste à sa fuite et elle ne se voyait pas lui dire : « Je t'ai foutu là parce que toi et moi, c'était trop ! L'amour, c'pas pour moi tu comprends ? » Ouais, bonjour la honte. Quelle explication de merde. « J'espère que t'es plus heureuse maintenant en tout cas... Si c'était pas le cas quand on était ensemble... » Les traits de son visage commencèrent à durcir suite à ces mots et dissimulant son visage derrière sa masse de cheveux, elle se disait qu'elle devait trouver une solution et vite. Lèvres pincées, elle se tourna vers Maxence qui attendait là à quelques centimètres d'elle qu'elle lui avoue ce qui avait fait foiré leur relation. « J'en sais rien, j'étais... J'étais toute mélangée et je crois que je t'ai quitté parce que je voyais bien que notre histoire n'irait pas plus loin ! » Menteuse ! Sale menteuse. « C'était évident, non ? Tu es le fils à ses parents qui n'a pas besoin de travailler, je suis la fille qui doit bosser comme serveuse pour subvenir à ces besoins. T'es canon et tu sais comment faire pour plaire aux femmes et même aux hommes, je suis la fille d'à côté qui a un penchant pour les jeux vidéos et qui se tape des discussions imaginaires avec son poisson rouge. Tu méritais mieux Max franchement ! L'amour, nous ou whatever c'était pas pour moi. » Voilà, elle se rapprochait de la vérité. Prenant son verre dans une main, elle termina ce dernier, mais y laissa le fond qu'elle ne buvait jamais de toute manière. Grimaçant, Vianne commença à tortiller et maltraiter une mèche de ses cheveux.


made by pandora.


_________________



feel my body right next to yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1224-vianne-the-sun-also-rises
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Lun 19 Aoû - 19:43



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE
« ...Je crois que je t'ai quitté parce que je voyais bien que notre histoire n'irait pas plus loin ! » dit-elle. Outch. Cette simple phrase, ces quelques mots, lui firent l'effet d'une véritable bombe. Maxence se contenta de froncer les sourcils avant de passer sa main sur sa nuque, embarassé par cette histoire et par ce qu'il était entrain d'entendre de la part de Vianne. Il se rappelait d'une chose que lui avait dit un jour une de ses amies; que l'amour ce n'était qu'une question de timing et de disponibilité. Et il se rendait compte à présent qu'elle avait sûrement raison. Il avait été pleinement disponible pour elle, prêt à l'aimer et à s'impliquer, et elle... Elle pensait que leur histoire ne menait nul part. Ils s'étaient peut-être rencontrés au mauvais moment. La suite de ses propos ne lui plût pas d'avantages. « C'était évident, non ? Tu es le fils à ses parents qui n'a pas besoin de travailler, je suis la fille qui doit bosser comme serveuse pour subvenir à ces besoins. T'es canon et tu sais comment faire pour plaire aux femmes et même aux hommes, je suis la fille d'à côté qui a un penchant pour les jeux vidéos et qui se tape des discussions imaginaires avec son poisson rouge. Tu méritais mieux Max franchement ! L'amour, nous ou whatever c'était pas pour moi. » Il lâcha un long soupire, regrettant de l'avoir interrogé sur leur relation passé, se disant qu'il aurait probablement mieux fait de rester dans le flou plutôt que d'entendre des conneries pareilles. Oui vraiment, il pensait que c'était des conneries, des excuses, un prétexte... Il n'arrivait pas à croire qu'elle avait pu s'en aller pour ça, elle n'était qu'une lâche en fait.. Elle avait fuit parce que leur relation marchait et que ça la faisait littéralement flipper, qu'ils étaient différents.. et qu'elle n'assumait pas sa situation, parce qu'elle était une fille de classe moyenne et qu'il avait un compte en banque blindé. C'était ce que tout ce qu'elle venait de lui dire cachait. La peur. La vraie raison de sa fuite. « T'es complètement stupide. » lui répondit-il, l'agacement commençant à se sentir dans sa voix. « Tu dis n'importe quoi. En gros ce que t'es entrain de me dire c'est que t'assumais pas que j'ai plus d'argent que toi; tu te trouvais pas assez bien pour moi donc t'es partie en pensant que je pourrais vite te remplacer vue que je suis trop beau et trop riche. » déclara-t-il avec sarcasme et une pointe d'énervement. « Tu sais, c'est dommage.. Que t'ai pas eu les c*uilles de continuer, parce que moi je pense que ça aurait pu marcher si tu t'étais pas barrée comme une grosse trouillarde. Je m'en fichais que tu sois serveuse ou avocate ou baby-sitter... » il aurait aimé arrêter de parler de tout ça mais c'était plus fort que lui, elle était enfin en face de lui, il avait tellement attendu pour tout lui déballer et en parler que maintenant il ne pouvait plus renoncer à lui dire tout ce qu'il avait espéré lui dire avant qu'elle ne s'en aille. Parce qu'il n'avait même pas eu l'occasion de la retenir, elle ne lui avait pas laissé le choix. Et il lui en voudrait probablement toujours un petit peu pour ça. Maxence lui adressa un léger sourire, calme à présent, comme soulagé et il but une petite gorgée de sa bière avant de faire signe au barman qu'il pouvait débarasser les frites. Il n'avait plus faim d'un seul coup. Elle lui avait coupé toute envie de manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Everyone wants to go to heaven, but no one wants to die.

A PARIS DEPUIS : 28/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 77
PSEUDO : blueberry. (sally)
CREDITS : moneyhoney (avatar)


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Mar 20 Aoû - 3:42



hasard (ex)traordinaire ft. vixence

C'était une grande trouillarde. Quand bien même qu'elle le désirait, Vianne n'arrivait jamais à se prouver qu'elle était assez forte pour tout supporter, mais en réalité, c'était une trouillarde, une peureuse... Une perdante qui allait tout perdre d'avance. « T'es complètement stupide. » Ces quelques mots eut l'effet d'une bombe sur Vianne qui lâcha sa mèche de cheveux et qui regarda partout sauf à l'endroit de Maxence. Plus les secondes passaient, plus elle était mal à l'aise sur ce tabouret et plus elle avait envie de prendre la fuite. Se casser de ce foutu café où elle n'aurait jamais dû mettre les pieds aujourd'hui. De cette manière, Vianne ne serait pas tombé sur Maxence ou plutôt Maxence ne serait pas tombé sur elle. Elle pouvait ressentir l'agacement dans la voix de son ex-petit copain et le connaissant plutôt très bien, Vianne savait qu'il n'allait pas s'arrêter là. Pas après ce qu'elle lui avait dit comme conneries. Plus elle entendait les mots de Maxence, plus elle avait cette boule qui se formait au creux de sa gorge et qui l'empêchait de dire quoique ce soit pour arrêter ce foutu cauchemar. « Tu sais, c'est dommage.. Que t'ai pas eu les c*uilles de continuer, parce que moi je pense que ça aurait pu marcher si tu t'étais pas barrée comme une grosse trouillarde. Je m'en fichais que tu sois serveuse ou avocate ou baby-sitter... » Bien sûr qu'il s'en foutait, c'était beaucoup plus simple pour lui que pour elle. Chaque fois qu'ils sortaient ensemble, elle devait vivre (et survivre) avec ce que pouvaient dire les autres à son sujet et elle en avait entendu des pas mal. C'était simple à ses yeux, Maxence devait se trouver une nana avec un compte en banque équivalant à celui de Max et avec qui ils pourraient frimés comme ils le voudraient. Paris regorgeait de ce genre de filles. Incapable de regarder Maxence dans les yeux, elle se contenta de regarder devant elle en se mordant l'intérieur de la lèvre inférieure alors qu'elle s'enflammait. « Tu as terminé ? Tant mieux, j'ai beaucoup mieux à faire que de t'écouter me traiter de stupide. Si t'es pas content de ma réponse, t'avais qu'a pas poser de questions ! » Il paraissait calme, elle paniquait. Dans un geste brusque, elle déposa des billets dix euros sur le comptoir au moment où le barman venait vers eux pour débarrasser le panier de frites de Max. Dans un murmure, elle dit à celui-ci de garder la monnaie et se leva du tabouret sous le regard de Maxence. « Tu veux savoir ? T'es qu'un connard Maxence et je plains la prochaine ! » Non, mais vraiment ? Tu as besoin de lui dire des foutus conneries ? lui disait sa conscience. Oui, elle en avait besoin pour se défouler, c'était son seul moyen de défense et même si elle allait regretter plus tard, sur le coup elle ne regrettait pas. C'était terminé, elle n'avait pas envie de créer une scène dans le café, surtout pas. Vianne jeta un dernier regard à Maxence et inspirant profondément, elle se dirigea vers la porte pour retrouver son petit chez soi bien confortablement et disponible pour oublier ce terrible souvenir de sa mémoire.

made by pandora.


_________________



feel my body right next to yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1224-vianne-the-sun-also-rises
avatar

A PARIS DEPUIS : 29/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 91
PSEUDO : Elise/Backflip


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   Mar 20 Aoû - 12:47



vixence

RENCONTRE EX-TRAORDINAIRE
Mieux valait pour Vianne qu'elle se lève tôt si elle désirait lui mentir car ce ne serait sans doute pas chose facile. Il la connaissait trop bien pour qu'elle puisse l'embobiner avec ses discours de jeune fille "moyenne". Il connaissait les filles comme elle, celles qui se sentaient impressionnées par le luxe dans lequel il pouvait vivre et il regrettait qu'elle n'ait pas eu une réaction différente, qu'elle ne se soit pas montrée plus fière de ce qu'elle était car oui, il se fichait bien qu'elle ait un compte en banque avec un, deux, ou huit zéros derrière le premier chiffre, il se fichait qu'elle soit riche ou pas, il l'avait pris comme elle était, petite serveuse presque banale aux yeux des gens de "la haute", il avait apprecié chaque moment avec elle, jusqu'au jour où elle avait subitement claqué la porte pour disparaître. Il lui en voulait sans vraiment lui en vouloir, aujourd'hui, il était passé à autre chose mais il gardait certains regrets vis à vis de cette relation dans laquelle il avait sincèrement cru. S'il avait réagit avec un certain énervement, il avait repris son calme et ses derniers mots s'étaient montrés vrais, venant réellement du coeur, parce qu'il voulait qu'elle sache qu'il se fichait de qui elle pouvait être la fille et du salaire qu'elle gagnait chaque mois. Il n'avait jamais eu honte d'elle lorsqu'ils leur arrivaient de sortir avec des amis à lui, au contraire même, peu de ses potes pouvaient se vanter d'avoir une copine au moins aussi jolie et intelligente. C'était pour ces choses là qu'il l'avait aimé, parce qu'elle n'était pas juste jolie comme beaucoup de filles friquées, elle était toujours pleine de surprises, toujours très vivante, brillante. Vianne n'avait apparemment pas aimé ses remarques et alors qu'il s'était calmé, il ne s'attendait absolument pas à une telle réaction de sa part. Non, il aurait plutôt pensé que la discussion allait se clore et qu'ils allaient passer à autre chose, mais comme d'habitude... Vianne prenait la fuite. « Tu as terminé ? Tant mieux, j'ai beaucoup mieux à faire que de t'écouter me traiter de stupide. Si t'es pas content de ma réponse, t'avais qu'a pas poser de questions ! » commença-t-elle sur le ton de la colère. Maxence arqua un sourcil, un peu surpris mais pas pour le moins vexé ni même agacé, il se contenta de la fixer faire sa petite scène avant de se mettre à sourire alors qu'elle sortait un billet pour payer. Il leva les yeux au ciel en la voyant quitter son tabouret et c'est là qu'elle décida de l'insulter. « Tu veux savoir ? T'es qu'un connard Maxence et je plains la prochaine ! » Bêtement, trouvant la situation clairement stupide et ridicule, il ne put s'empêcher de rire. Oui parce que c'était quand même le comble que ce soit elle qui le traite de connard alors que c'était elle qui l'avait largué comme une vieille chaussette. Toujours aussi surprennante. « Vianne... ! » tenta-t-il de la retenir sans trop de conviction, trop amusé par la tournure de la scène pour entreprendre quoi que ce soit de réellement significatif. « Oh ok.. Casse-toi, c'est tout ce que tu sais faire de toute façon... » rétorqua-t-il pour lui-même, moqueur en la regardant s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: hasard EX-traordinaire (Vianne)   

Revenir en haut Aller en bas
 

hasard EX-traordinaire (Vianne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Le hasard n'existe pas
» Se croiser par hasard [pv]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PARIS, MA CAPITALE :: le sud-est :: bercy et cour-saint-emilion :: peanut's café-