Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...

A PARIS DEPUIS : 31/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 87
PSEUDO : madness
CREDITS : nowaday (avatar) wild heart (signature )


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.    Mar 6 Aoû - 23:26




A chaque fois que tu es prés de moi, c'est comme un feu d'artifice. .
Elle n'a pas de téléphone, elle n'a pas de portable, elle n'a rien pour être joignable, et ça la fait rire. Mais, elle passe une fois par jour chez Illan, parce qu'elle en a besoin, parce qu'elle l'adore, et qu'il est l'un des rares à tenir compte de sa vie, sans se soucier réellement, sans vouloir la faire changer. Elle aime Illan, elle l'aime vraiment. Enfin, elle ne sait pas. Elle aime ses yeux, elle aime son regard, elle aime son sourire, et puis, quand il est là, les choses changent, les choses sont encore plus belles. Combien de fois ça ne l'a fait pas rire, ça. De rire en se croyant amoureuse, parce qu'elle ne l'est pas. Elle sait quand on l'est, on a des papillons, on a envie de chanter, tout ça, mais elle, elle n'a pas ça quand elle voit ou elle pense à lui. Non. Elle n'a pas ça. Elle a juste envie de rester un peu plus avec lui, de ne pas qu'il parte. Mais, elle ne lui dit pas, elle sait combien la liberté est chère pour elle, alors, peut-être que pour lui, aussi ? Elle ne sait pas. Elle n'a pas envie de parler de ça, elle ne veut pas. Et puis, ce matin, Illan lui a dit qu'ils passeront la nuit ensemble, rendez-vous sur le Champs de Mars. Elle a ri, en disant qu'il voulait la perdre, comme le petit poucet, le Champs de mars, c'est immense. Elle regarde doucement, en souriant, elle est fière d'elle. Elle a su aller à la piscine prendre une douche, en chapardant l'un ou l'autre shampoing, mais elle ne ressemble pas à une SDF. Elle s'est même refaite sa coloration. Elle a monopolisé plus de deux heures les douches de la piscine sans qu'on lui dise quelque chose. Elle est sur le Champs de Mars. Elle aime cette endroit, il grouille de vie, d'espoir, de rêves et aussi d'étranger. Elle aime s'imaginer les origines des gens, même si elle paraisse loufoque. Elle sourit toujours, elle se sent bien, elle est bien. Alors, elle rit doucement, elle a le coeur comme un feu d'artifice quand elle voit Illan arriver, mais elle ne le prend pas comme ça. Elle court, et elle saute dans ses bras, en riant. Elle enserre doucement ses bras autour de son cou, et dépose un baiser sur ses lèvres. Façon de dire bonjour. Même s'il y a qu'à Illan qu'elle le fait. Elle le regarde en souriant toujours. Elle est bien. Rien à redire. Alors lui dépose un baiser sur le nez, en mettant fin à son étreinte. Elle lui prit la main, en souriant comme une enfant. J'ai pris un billet de 50, à la piscine, je peux t'offrir ce que tu veux, mais avant, c'est une glace ! Tu me l'as promis.   Pour les autres, ils ressemblent à un couple, alors que pour Néréa, ce n'est pas un couple qu'ils sont, enfin, elle n'en a pas l'impression, non. Elle ne se rend pas compte que ses gestes peuvent troubler les autres. Elle n'est qu'une enfant.

© charney


_________________



    ⊹ La liberté de l'homme, c'est l'innocence.
    J’aime bien ce verbe « résister ». Résister, à ce qui nous emprisonne, aux préjugés, aux jugements hâtifs, à l’envie de juger, à tout ce qui est mauvais en nous et ne demande qu’à s’exprimer, à l’envie d’abandonner, au besoin de se faire plaindre, au besoin de parler de soi au détriment de l’autre, aux modes, aux ambitions malsaines, au désarroi ambiant .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1347-nerea-something-like-that#25645
avatar

A PARIS DEPUIS : 01/08/2013
BAGUETTES ACHETEES : 52


MessageSujet: Re: Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.    Mer 7 Aoû - 13:47



Parfois je me dis que je pourrais mourir pour toi
« Une belle soirée ! »

feat Néréa & Illan


Ce matin, Néréa était chez moi. On en a bien profitez, on a discutez, joué à la console de mon cher coloc... Puis, je lui ai dit qu'on passera la nuit ensemble, que elle et moi, dans Paris. J'aimais bien ce genre de soirée, entre elle et moi, c'était sympathique, ça me faisait du bien. Puis je l'aime bien, Néréa, c'est ma meilleure amie. Peut être un petit peu plus, je ne sais pas. Il y a une telle magie entre nous, une telle alchimie ! On ne sait encore jamais disputés, non, jamais. J'arrive pas à me mettre en colère contre elle, car si un jour, on se dispute, elle pourrait partir, et je ne veux pas qu'elle parte. J'ai besoin d'elle plus que tout, plus que la musique, que ma vie, que les gens en général, que le sexe, les soirées, l'alcool, la drogue, le nutella au petit déjeuner, mes clopes. J'ai besoin d'elle, et c'est tout. Je ferme ma boutique à clé, souriant comme un con, et remet bien ma veste. Il fait un peu froid, mais tant pis, je le sais, on passera une excellente soirée.

Puis surtout, le cadre était parfait. Le champ de mars. J'aimais voir ces gens ce pressaient, se grouiller comme dans une fourmilière, alors que le soleil se couchait et que la ville s'illuminait. Cela rendait l'endroit presque féérique. Mais, le plus magique dans tout ça, c'était elle. Néréa. Je la regardais alors qu'elle courait vers moi, elle était vraiment belle tiens ! Je la serra fort dans mes bras, la prenant par la taille et enfouissant mon visage dans ses cheveux. Puis je le décolle et la laisse m'embrasser doucement, une habitude qu'elle avait prit, mais qui, bizarrement, ne me dérangeait pas. Je ris tendrement, la gardant toujours dans mes bras. Je la laisse ensuite m'échapper, mais garde bien ma main dans la sienne, comme pour pas qu'elle parte, la regardant avec ce même large sourire que j'ai depuis que j'ai fermé ma boutique.

- Garde ton billet, je t'offre ta glace princesse !

Je l'embrasse sur le front et la traîne à un glacier en souriant, la tenant par la main, puis je la fais passer devant moi, la tenant par la taille, regardant les glaces par dessus son épaule.

- Tu veux quoi ? Demandai-je. Choisis ce que tu veux !

- Qu'est ce que je sers pour le petit couple ? Demanda le serveur en nous souriant.

Je ris un instant. Petit couple ? Ahah, n'importe quoi.





© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Tout ce que la mer a à offrir ce sont ses grosses bourrasques, et de temps en temps une sensation de puissance. Il est vrai que, je connais pas grand chose à la mer mais ici en tout cas c’est comme ça. Et je sais aussi que dans la vie, le plus important c’est pas nécessairement d’être fort mais de se sentir fort et de se mettre à l’effort au moins une fois, de se retrouver au moins une fois dans la condition humaine la plus archaïque. Affronter seul la nature aveugle et sourde sans rien pour vous aider ; si ce n’est vos mains et votre tête...

A PARIS DEPUIS : 31/07/2013
BAGUETTES ACHETEES : 87
PSEUDO : madness
CREDITS : nowaday (avatar) wild heart (signature )


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.    Ven 9 Aoû - 23:59




A chaque fois que tu es prés de moi, c'est comme un feu d'artifice. .
Quand Illan est là c'est un feu d'artifice dans son coeur, et elle le sent à chaque fois, ils se connaissent depuis gosses, ça la rassure un peu de se dire qu'il est toujours là, avec elle. Elle donne ses airs de filles que rien n'atteint, rien ne fait mal, cette fille un peu rêve, qu'on court souvent après mais qu'on attrape pas, elle sait comme elle est, mais avec Illan s'est différent, elle a l'impression de vivre vraiment, pas juste comme ça, de vivre pleinement, elle le regarde, elle lui sourit doucement, alors qu'elle est dans ses bras, entre ses bras. Elle est bien, dans ses bras, comme un cocon, une sorte de protection contre le monde entier. C'est tellement mieux avec lui. Parfois, elle se dit qu'elle pourrait lui donner sa virginité, puis, elle rit juste après, elle est comme elle est, elle ne veut pas être une fille de plus dans les bras d'Illan, s'il voulait aller plus loin, elle attendra la preuve qu'il faut pour ça. Elle reste ainsi un moment, et sourit un peu plus en sentant sa tête dans ses cheveux, elle sourit toujours. Une vrai dose de positivité. Elle lui dit bonjour à sa façon, comme toujours, et puis, elle entend son rire, un truc qui l'a toujours fasciné, le rire d'Illan, c'est comme une glace en faite, mais en mieux. Puis, elle lui prend la main, pour aller vers un glacier. La glace c'est un truc qu'elle prend toujours quand elle est avec Illan, même s'il fait moins vingt degrés.. - Garde ton billet, je t'offre ta glace princesse ! Elle le regarde, en faisant non de la tête. C'est toujours la même discussion qui revient : Non, illan tu ne payeras pas la glace, c'est comme ça, je te l'offre moi, et puis, il gagnera, et il lui offrira la glace, elle soupire, et ne proteste pas, pour une fois, parce qu'elle envie de lui faire plaisir, à lui. Elle le suit jusqu'au glacier, elle sait déjà ce qu'elle va prendre, par contre, elle laisse Illan réfléchir, elle sent ses mains sur sa taille, sa tête sur son épaule, et elle sourit doucement. - Tu veux quoi ? Choisis ce que tu veux ! Elle ne changera pas, et Illan le sait, c'est pour faire genre qu'elle fait semblant de réfléchir, mais elle ne se rend pas compte que leur comportements les fait passer pour un couple, pour la Rose, il y a aucune arrière pensée derrière, loin de là, alors quand elle entend qu'on parle d'eux comme un couple, elle rit doucement. On est pas ensemble, c'est l'homme de ma vie. Elle sourit comme une enfant, elle aime Illan, certes, parce que c'est l'homme de sa vie mais pas son amoureux ou son copain. Je voudrais une boule café et une boule vanille ! Avec de la crème fraiche.

© charney

[/quote]

_________________



    ⊹ La liberté de l'homme, c'est l'innocence.
    J’aime bien ce verbe « résister ». Résister, à ce qui nous emprisonne, aux préjugés, aux jugements hâtifs, à l’envie de juger, à tout ce qui est mauvais en nous et ne demande qu’à s’exprimer, à l’envie d’abandonner, au besoin de se faire plaindre, au besoin de parler de soi au détriment de l’autre, aux modes, aux ambitions malsaines, au désarroi ambiant .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1347-nerea-something-like-that#25645
avatar

A PARIS DEPUIS : 01/08/2013
BAGUETTES ACHETEES : 52


MessageSujet: Re: Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.    Jeu 15 Aoû - 11:20



Parfois je me dis que je pourrais mourir pour toi
« Paris à la clé de son coeur. »

feat Néréa & Illan


L'homme de sa vie. Je suis l'homme de sa vire. Cela me fait tout bizarre d'entendre ce genre de chose. Pas son amoureux, non, l'homme de sa vie. A mes yeux cela signifiait bien plus, bien plus qu'à ses yeux. Elle était innocente de toute chose, je le sais pertinemment, mais, parfois, je me dis que j'aimerais bien être réellement l'homme de sa vie. Le seul homme dans son coeur. Égoïste ? Sans doute. Amoureux ? Sur les bords. Je la serre plus contre moi. Café, vanille et crème fraîche. Comme d'habitude. Je passe ma main dans mes cheveux.

- Citron framboise pour moi s'il vous plaît.

Comme d'habitude aussi. Je trouve que ces deux fruits se marient divinement bien. J'adore ! Je souris doucement alors qu'ils préparaient nos glaces. Il me tendit celle pour ma Néné que je lui donna, ensuite la mienne et je paye puis prends la mains de ma belle rose afin de sortir tranquillement, un sourire comme une banane sur les lèvres. Opération glace réussi. Je commence à déguster la mienne. On arrive ensuite au pieds de la tour Eiffel, pas encore allumé alors que la nuit tombait doucement sur Paris. Je souris doucement et la traîne sur un banc, non loin de la dame de fer géante qui allait bientôt revêtir sa magnifique robe de lumière. Je souris, mangeant ma glace en regardant cette fameuse tour puis je regarde la rose en souriant, de la glace sur le coin des lèvres, sans que je m'en rende compte.

- C'est chouette Paris quand le soleil se couche, tu ne trouve pas ? J'adore, je trouve ça romantique. Enfin, chouette quoi !


Je ris légèrement, et détourne le regard, regardant de nouveau la dame de fer, les joues rosées.




© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Illan&Néréa » Parfois, je me dis que je pourrais mourir pour toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» Avez -vous honte parfois ?
» Hander Til' Illan
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PARIS, MA CAPITALE :: paris tour eiffel :: tour eiffel et ses alentours :: champs-de-mars-