(M) AJ ABUALRUB
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 (M) AJ ABUALRUB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Ne freinez jamais, une voiture c’est fait pour rouler pas pour s’arrêter.
A PARIS DEPUIS : 04/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 207
PSEUDO : Rabbit Heart
CREDITS : cristalline


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: (M) AJ ABUALRUB   Mer 6 Mar - 21:13


THIBAULT PRENOM NOM
« C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut. »


CARTE D'ID Mlle. Mme. Mr. NOM THIBAULT

DATE DE NAISSANCE : 04/01/1991
LIEU DE NAISSANCE : Au choix
NATIONALITE : Française
ORIGINES : Au choix.
VOUS HABITEZ seul(e) en couple en colocation en famille
VOUS ETES ACTUELLEMENT étudiant salarié   sans activité
dealeur à ses heures perdues
ETAT CIVIL célibataire en couple marié divorcé
AVATAR : aj abualrub
NEGOCIABLE : oui


INFORMATIONS.
⊱ ça fait plusieurs années qu'il ne vit plus chez ses parents et ne les voit plus.
⊱ il a toujours eu ce caractère de meneur, cette capacité à être mis plus en avant dans un groupe.
⊱ il a rencontré Victor quand il était plus jeune, durant son adolescence.
⊱ c'est un grand consommateur de drogues mais pourtant ce serait inadéquat de le qualifier de junkie.
⊱ c'est un garçon très sociable, ouvert et que les gens aiment beaucoup en général.
⊱ tout comme Cass et Victor, il a un réel don pour se foutre dans la merde sans que personne ne le demande.
⊱ il est très jaloux et possessif quand on s'en prend à ses amis, particulièrement quand ça touche Victor et d'une autre façon, Cass.
⊱ malgré son intelligence, Thibault a arrêté l'école après le bac, jugeant que ce n'était pas quelque chose pour lui.
⊱ il a du vivre de nombreuses galères qui, aujourd'hui, lui ont forgé son caractère.
⊱ il a cette manie de taquiner Cass sur le fait qu'elle soit plus jeune qu'eux, ne manquant pas de l'appeler gamine ou sale gosse autant qu'il peut.

LES LIENS
« On s'est connu, on s'est reconnu... »

LIEN AVEC CASSANDRE DESNOYERS
L'histoire commence d'abord entre Victor et Thibault. C'est une relation assez fusionnelle, voire malsaine.Victor et Thibault n'ont jamais eu la vie facile, ils sont l'un l'autre la bouée qui les maintient à flot. Dire qu'ils s'aiment c'est un euphémisme, à vrai dire ils n'arrivent même pas eux même à expliquer réellement ce qui se trame entre eux. Ils se protègent et partagent tout comme des meilleurs potes, des âmes soeurs. Et ça a toujours été comme ça entre eux. Un soir, après l'avoir rencontré sur un banc dans la rue, Victor s'est pointé avec Cass. Depuis, étant donné qu'elle est plus jeune, ils ne peuvent s'empêcher de la couver, tout en l'entraînant dans leurs périples foireux, ce qui est plutôt contradictoire. Ils sont doués pour foutre la merde, mais quitte à se faire prendre, ils ne dénonceraient jamais Cass. Eux, ils se savent foutus, coincés dans leur mode de vie disparate où l'avenir est plutôt flou, ils aiment se dire qu'elle a encore une chance de s'en sortir s'ils lui épargnent les emmerdes. Donc, sans le vouloir, elle s'est incrustée avec eux, et ils assurent ses arrières, quoi qu'elle en pense, quoi qu'elle en dise. Si elle rouspétait au départ, elle a désormais l'impression d'avoir trouvé une nouvelle famille, tout aussi bien, juste différente, au lieu de la barbe à papa et de la fête foraine, ils se roulent des joints, écoutent de la musique de Led Zeppelin et se déchirent au schnaps. L'envers du décor est que ces trois là sont enfermés dans les spirales d'une relation assez compliquée, très forte et régie par la jalousie et la possessivité. Surtout depuis que Cass s'est tapée les deux garçons.

Scénario avec Victor

⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱⊱

Le soleil s'immisce dans la chambre de Thibault. Je suis assise au bord de son lit, alors qu'il jette un coup d'oeil dans la rue, un joint coincé entre les lèvres. Victor n'est pas là, d'ailleurs qui sait où il est. Soudainement je me lève et dérobe le joint des lèvres de Thibault. « C'est mon tour. » dis-je en tirant une latte sur le joint. Je m'amuse à titiller Thibault du regard parce que je le fais à merveille et je le sais. Face à moi, il me regarde de haut en bas et je sais déjà ce qu'il pense. Définitivement trop prévisible. « T'aurais pu faire l'effort de t'habiller, je vois tes fesses sans même avoir à pencher la tête. » Je baisse rapidement les yeux vers ma robe, qui a plus l'allure d'un t-shirt qu'autre chose. Un sourire espiègle au visage, je lui souffle la fumée sur le visage, me rapprochant légèrement. « Parce que ça te dérange ? » Thibault tente de reprendre son joint et je recule la tête avant que sa main puisse frôler mes doigts. Je rigole alors qu'il essaie de récupérer son bien et de voir à quel pour je l'agace m'amuse énormément. « Arrête ton manège, Cass. Tu sais très bien que jouer l'emmerdeur, c'est ma spécialité. » Souriant à nouveau, je tire une dernière taffe du joint et jette le mégot par la fenêtre. Si je dois le rendre fou, autant y aller jusqu'au bout. C'est ce que j'aime avec Thibault. Contrairement à Victor, il démarre toujours au quart de tour comme s'il était animé par un feu violent. A vrai dire, sa violence est complémentaire à mon côté farouche et ça ne rend nos échanges que plus attrayants. Très rapidement, mes poignets se retrouvent coincés entre ses mains. Pas trop fort, mais tout de même de manière assez ferme, comme toujours. Il m'attire vers lui, très près, certainement trop près. Et c'est là qu'on remarque l'absence de Victor. Si Victor avait été là, il se serait raclé la gorge ou serait allé saisir la télécommande en passant entre Thibault et moi, de manière à rompre la proximité entre lui et moi. Il était là le rôle de la troisième roue du carrosse, toujours à garder la distance entre les deux autres dans la limite de l'acceptable. Mais Victor n'est pas là. Et quand le chat n'est pas là, les souris dansent. « Je trouve que tu me sous-estimes souvent, chéri. » De voir Thibault tenter de me résister et de se faire violence me donne envie de le pousser dans ses retranchements. Me dressant sur la pointe des pieds, je réduis les quelques centimètres qui séparent nos visages et m'amuse à mordiller sa lèvre inférieure. Un. Deux. Trois. Le nombre de secondes qui se sont déroulés avant que je ne me retrouve coincée contre le mur, mes jambes autour de sa taille et ses lèvres contre les miennes. Au final, on vient tous les deux de céder à nos désirs, nos envies. Parce que c'est comme ça entre nous. Pas seulement entre nous deux. Entre nous trois.

_________________

    « Cass était une flamme mouvante, un elfe coincé dans une forme incapable de la retenir. Longs, noirs, soyeux, ses cheveux tournoyaient comme tournoyait son corps. Tantôt déprimée, tantôt en pleine forme, avec Cass c'était tout ou rien. On la disait cinglée. (..) Cass aimait la danse, le flirt, embrasser les hommes, mais sauf pour deux ou trois, au moment où les types allaient se la faire, Cass leur avait toujours filé entre les pattes, salut les mecs. »