I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Ne freinez jamais, une voiture c’est fait pour rouler pas pour s’arrêter.
A PARIS DEPUIS : 04/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 207
PSEUDO : Rabbit Heart
CREDITS : cristalline


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)   Ven 8 Mar - 23:33




Allez, je paye ma tournée. Je me penche sur le bar, adressant un clin d'oeil au serveur, et commande deux whisky coca. Vendredi soir. La Java est pleine à craquer de jeunes parisiens qui viennent célébrer leur week-end mais aussi d'adolescents pour lesquels on se demande de quel stratagème ils ont usé pour pouvoir rentrer. Mado est avec moi. Seulement moi, parce que ce soir c'est entre nous deux que ça se passe. Je pouvais pas la laisser à la maison, à trainer et à se goinfrer de tout et n'importe quoi. Parce que le vendredi soir, c'est jour de sortie et contrairement aux autres soirs de la semaine, le week-end est un bon prétexte pour se prendre une cuite phénoménale. Voilà, pourquoi elle est là, parce que je l'ai traîné ici avec moi et qu'elle avait pas le choix. A vrai dire, j'en avais plus que marre de la voir déprimer à cause d'une nouvelle déception amoureuse. Contrairement à moi, Mado a la fâcheuse manie de s'attacher trop vite aux gens. Pas parce qu'elle est stupide mais parce qu'elle est trop gentille et qu'elle voit toujours le bon chez tout le monde. Alors que moi, tout simplement je ne flanche pas parce que j'accepterai pas qu'on joue avec moi. Il faut toujours que ce soit moi qui ait le rôle du méchant dans l'histoire, pas l'inverse. La vérité, c'est que si ça arrive un jour, je serai probablement 15 fois plus déprimée que Mado ce soir, brisée même. Je bois une gorgée de mon verre, tendant le sien à ma meilleure amie. Elle hésite puis finit par le prendre car je ne lui laisse pas le choix. Posant mon verre sur le bar, je soupire. Bon Mado, j'ai besoin que tu vires cet air abattu de ton visage. Le plan de ce soir, c'est qu'on boive et qu'on s'amuse. Elle me regarde et je lis l'agacement dans ses yeux. Comme si elle me disait que de toutes façons, elle n'avait même pas envie de mettre les pieds ici. Je soupire une nouvelle fois et pose mes mains sur ses épaules. Ecoute, les mecs sont cons. C'est pas nouveau. Je sais que c'est pas facile mais tu l'emmerdes. Et peu importe qui que ce soit, il tombera plus jamais sur quelqu'un d'aussi bien que toi. Alors je veux que tu souries parce que la Terre s'est pas arrêtée de tourner pour autant. Parce que t'es belle et que tu vas pas laisser un mec te bouffer ton moral. Il en vaut pas la peine. Je la regarde dans les yeux, un sourire aux lèvres, bien déterminée à lui remonter le moral et surtout à retrouver ma meilleure amie, le temps d'un soir. On a beau vivre ensemble, nos deux emplois du temps sont très différents et les moments où on se retrouve comme ce soir se font beaucoup plus rares. Donc maintenant on va boire, on va danser sur de la bonne musique et avec un peu de chance et un peu plus de sourires, on ne rentrera pas seules. Parce que les mecs, c'est pas ce qui manque ici, n'est ce pas ? Je désigne la salle d'un petit signe de tête et un petit sourire se dessine sur ses lèvres. Bien. Voilà ce que je voulais voir. Santé, ma belle. dis-je, tapant mon verre contre le sien.


_________________

    « Cass était une flamme mouvante, un elfe coincé dans une forme incapable de la retenir. Longs, noirs, soyeux, ses cheveux tournoyaient comme tournoyait son corps. Tantôt déprimée, tantôt en pleine forme, avec Cass c'était tout ou rien. On la disait cinglée. (..) Cass aimait la danse, le flirt, embrasser les hommes, mais sauf pour deux ou trois, au moment où les types allaient se la faire, Cass leur avait toujours filé entre les pattes, salut les mecs. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t649-cass-what-s-a-god-to-a-non-believer-who-don-t-believe-in-anything

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)   Mar 26 Mar - 22:04

Cassandre avait insisté, insisté et encore insisté et t'avais fini par céder, parce que des fois t'es un peu faible Mado, surtout quand tu es dans un état comme ce soir, léthargique, amorphe. T'avais cédé, t'avais enfilé tes bottines les plus rock et tu l'avais suivi, ronchonnant. Vous aviez fini par entrer dans la Java qui était déjà pleine et à peine avais-tu passé le pas de la porte que tu regrettais déjà d'avoir céder. Franchement, t'avais pas envie de voir des gosses de seize ans se rouler des pelles comme les grands, trop fiers d'avoir réussi à rentrer par je ne sais quel processus. Mais Cassandre était inébranlable et semblait bien décidé à ce que vous passiez une bonne soirée toutes les deux. Allez, je paye ma tournée. T'acquiesces et tu la remercies rapidement alors qu'elle commande pour toi, elle te connaît bien et sait très bien quoi choisir pour toi. Tu l'écoutes essayer de te remonter le moral et surtout essayer de te motiver à passer, toi aussi, une bonne soirée. Après tout, elle a raison. Des petits cons comme Wolfgang, t'en croiseras encore des dizaines mais c'est pas pour autant qu'il faut déprimer et pleurer sur ton sort, des mecs il y en a encore plein, d'ailleurs cette boite en est plutôt pleine à craquer et tu remarques même déjà un groupe de jeunes hommes qui ne vous quittent pas du regard depuis que vous êtes rentrer. Un sourire prend place sur tes lèvres alors que les phrases de Cassandre commencent à prendre du sens. Finalement, toi aussi tu vas passer une bonne soirée, tu es bien décidée à te changer les idées et à ne pas penser à Wolfgang de toute la soirée. Tu finis par prendre le verre que te tend le serveur et vous trinquer. Santé, à la folle soirée qui nous attend. D'ailleurs, regarde là-bas, s'ils pouvaient te dévorer, je crois qu'ils l'auraient déjà fait depuis longtemps. D'un signe de tête tu lui indiques le groupe de mecs qui continue de vous regarder. Tu descends la moitié de ton verre, tu en auras bien besoin ce soir, du peu de courage que peut t'apporter l'alcool. Promet-moi de m'engueuler si jamais je recommence à bader dans mon coin. Ce soir, on s'amuse et surtout on oublie tout le reste ! Tu lui adresses un sourire cette fois-ci plus vrai, plus décidé, plus convaincu aussi. Tu continues de fixer les trois jeunes hommes qui se glissent à présent des mots à l'oreille, toujours en vous regardant jusqu'à ce que l'un d'entre eux soit pousser par les autres dans votre direction. Tu te retournes face au bar, comme si tu ne l'avais pas vu se diriger vers vous et finis par glisser un coup de coude discret à ta meilleure amie. Tentative d'approche dans 3..2.. Euh, excusez-moi, on se serait pas déjà vu quelque part ? Tu rigoles légèrement, c'est l'approche la plus banale et la plus bidon que tu aies jamais entendu. Peut-être bien dans tes rêves oui Tu lui adresses un clin d'œil, joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Ne freinez jamais, une voiture c’est fait pour rouler pas pour s’arrêter.
A PARIS DEPUIS : 04/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 207
PSEUDO : Rabbit Heart
CREDITS : cristalline


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)   Sam 13 Avr - 21:35




Santé, à la folle soirée qui nous attend. D'ailleurs, regarde là-bas, s'ils pouvaient te dévorer, je crois qu'ils l'auraient déjà fait depuis longtemps. Un sourire vainqueur se dessine sur mon visage alors que Madeleine a décidé d'enfin profiter de cette soirée. Je jette un coup d'oeil bref à ce trio de mecs qu'elle me désigne. Ils sont pas mal à vrai dire, probablement la vingtaine. Bonne distraction pour ce soir. Juste comme ça, pour pas s'ennuyer et rendre la soirée plus intéressante. Je finis mon verre puis le repose sur le bar. Tu ferais mieux de choisir le tien dès maintenant. Je fais un clin d'oeil à Mado qui me donne une tape amicale. Promet-moi de m'engueuler si jamais je recommence à bader dans mon coin. Ce soir, on s'amuse et surtout on oublie tout le reste ! dit-elle en souriant, mais néanmoins bien déterminée à passer une bonne soirée. Compte sur moi, il est hors de question que je sois la seule à m'amuser ce soir. Je me retourne, feignant de ne pas avoir vu ses trois mecs nous reluquer sans gêne alors qu'ils s'échangeaient des mots à l'oreille, certainement en train de désigner lequel des trois viendrait nous aborder. Mado me file un coup de coude discret et me chuchote : Tentative d'approche dans 3..2.. Euh, excusez-moi, on se serait pas déjà vu quelque part ? Une nouvelle voix s'immisce entre nous et je me retourne, pour faire face à notre nouvel interlocuteur. Sa technique d'approche est maladroite et il va pas faire long feu face à nous deux s'il continue sur cette lancée. Peut-être bien dans tes rêves oui. Le mec regarde Mado puis me regarde, surement surpris de la réponse déroutante de mon amie. Je hausse les épaules et le regarde de haut en bas, évaluant la marchandise. Hum, je sais pas. On a vu beaucoup de gens quelque part, va falloir que tu nous rafraîchisses la mémoire. Je remarque le regard qu'il lance au loin à ces potes et, après un raclage de gorge, un sourire se dessine sur son visage. J'examine ses amis au loin, qui ne perdent pas une miette du spectacle. Le mec hausse les épaules, prenant plus d'assurance que précédemment. Du répondant, j'aime bien. Bref, on est assis là bas avec mes amis.Je vous dis ça au cas où vous voudriez nous rejoindre, pour que je vous rafraichisse la mémoire. Et il part, probablement sûr qu'on va pas tarder à le suivre. Je me tourne vers Mado, un sourire aux lèvres. On avait dit qu'on passait une soirée à deux ce soir, mais le but de cette sortie est quand même que Mado oublie l'imbécile qui l'a blessé. Et pour ça, il lui faut une nouvelle distraction. A moi aussi. Batifoler à droite et à gauche, ça me permet de ne pas m'attarder trop longtemps sur un garçon. Plutôt deux garçons dans mon cas. Les flirts par ci et par là m'empêchent de penser à Thibault et non plus à Victor. Ce soir on oublie tout le reste, hein ? dis-je, répétant ses propres paroles. Je lui tends ma main, qu'elle prend en souriant. Je l'attire avec moi dans la foule et on arrive rapidement à la table de ces trois mecs. Avec un sourire en coin, je demande distinctement : Est ce qu'on peut se joindre à vous ?



Spoiler:
 

_________________

    « Cass était une flamme mouvante, un elfe coincé dans une forme incapable de la retenir. Longs, noirs, soyeux, ses cheveux tournoyaient comme tournoyait son corps. Tantôt déprimée, tantôt en pleine forme, avec Cass c'était tout ou rien. On la disait cinglée. (..) Cass aimait la danse, le flirt, embrasser les hommes, mais sauf pour deux ou trois, au moment où les types allaient se la faire, Cass leur avait toujours filé entre les pattes, salut les mecs. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t649-cass-what-s-a-god-to-a-non-believer-who-don-t-believe-in-anything

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I guess there's got to be a break in the monotony. (mado)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» GUESS YORK FEMELLE DISPARUE DANS LE DEPARTEMENT 38
» 08. I guess this is goodbye
» Guess who I am - Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: IL FAUT SAVOIR RESPIRER ET SE DÉTENDRE :: LA JAVA-