what if i wanted to fight ? (mordred)
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
CLIQUE ICI
mon chaton - toutes les deux heures hein ♥️
et gagnes des points !

nous sommes fières de t'accueillir sur la version 2.0 de FOQUE YOU, I'M PARISIEN ♥️
nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et nous espérons que tu t'y sentiras comme chez toi !
si tu es nouveau, nous t'invitons à aller lire le règlement et le contexte.
des scénarios sont également à ta disposition, n'hésites pas à y faire un tour
et peut-être faire le bonheur de l'un de nos membres !
puis direction la fiche de présentation, tu as cinq jours pour la terminer.
BAZZART - PRD
soutenez le forum - on vous en sera reconnaissante ♥️

Partagez | .
 

 what if i wanted to fight ? (mordred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

les meurtrières.
les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier, et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés. tu ne seras jamais plus ravissante qu'à cet instant. plus jamais nous ne seront seuls ici tous les deux.

A PARIS DEPUIS : 20/02/2013
BAGUETTES ACHETEES : 811
PSEUDO : northern lights. (manon)
CREDITS : lollipops.


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: what if i wanted to fight ? (mordred)   Mer 31 Juil - 9:26

mordred+ronan. ”
« come break me down, bury me, bury me. »
Je lui donne un dernier coup dans l'épaule. Non, je ne veux pas le tuer. Nous ne voulons jamais ça, avec Mordred, on n'est pas des tueurs quand même. Mais parfois, certains ne manquent pas d'une bonne leçon. Quelques coups, un oeil au beurre noir et des côtes douloureuses le lendemain, ça suffit à leur faire comprendre. D'habitude, je me soucie peu des gens. Mais on ne touche pas aux personnes à qui je tiens, et cette enflure a parlé d'une amie à moi comme d'un morceau de viande, ce que je ne peux me résoudre à accepter. « Je pense que là, il a eu son compte. » lancé-je alors à Mordred. Ah lui, toujours partant lorsqu'il suffit de mettre la raclée à quelqu'un. Je crois qu'il a un peu le même besoin d'évacuer une rage trop enfermée. Alors c'est devenu comme une habitude, d'aller passer à tabac ensemble. Je l'attrape par l'épaule pour l'attirer plus loin, le poussant légèrement pour qu'il avance. Je me tourne une dernière fois vers l'autre. « Et t'approche plus d'elle où je te brise les reins la prochaine fois. » le menacé-je, avant de rejoindre mon pote, marchant jusqu'à quelques ruelles plus loin. Je lui adresse un sourire sournois. « C'est encore ça de fait, hein ! » avec un petit clin d'oeil, avant de lui mettre un léger coup de poing dans l'épaule – mais léger, hein, ce n'est pas comme si on avait prévu d'en venir aux mains entre nous, je l'aime bien, le petit Mordred. Lui, sa gueule d'ange et son corps de tombeur que je peux deviner sous ses vêtements. Je croise son regard, lâchant un léger rire, comme si ces prouesses physiques et tactiles entre nous étaient devenues comme une habitude après nos règlements de compte avec ces petits merdeux. Et je crois que ça me plait pas mal, de le charrier comme ça, ça me permet un peu de le toucher, quoi.

_________________
Aux génocides qu'on nous vend, à nos consciences les tremblements ; tu sais tout ça ne m'émeut guère et puis le destin de la Terre : elle peut mourir moi je m'en fous, puisqu'elle me fait vivre sans toi, puisque tous les levers du jour sans toi ne se relèvent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1232-ces-navires-fous-qui-ne-savent-plus-ou-jeter-l-ancre-ronan
avatar



HEAR ME RAWR.

A PARIS DEPUIS : 04/03/2013
BAGUETTES ACHETEES : 394
PSEUDO : laughinearlydied, lou.
CREDITS : belladone (ronnie).


LA VIE EN ROSE
NOTE A MOI MÊME:

MessageSujet: Re: what if i wanted to fight ? (mordred)   Ven 2 Aoû - 9:04


i want to feel the blood on my face
ronnie feat momo.

 


L'homme est pétrifié contre le mur de pierre. Il n'ose plus bouger, recroquevillé et même tremblant un peu. On lui en a fait voir des belles, faut dire. On s'est déchainé, comme à notre habitude. Cogner, entendre le bruit mat de nos phalanges contre les os de notre victime. Personnellement, ça m'excite. Enfin, j'veux pas dire sexuellement hein, j'suis pas bargo, mais j'aime me battre. Je ne pourrais te dire depuis quand. Tout ce que je sais, c'est que ça me fait un bien fou. On pourrait me qualifier de sado-masochiste ouai. J'aime bien recevoir aussi. J'veux dire, c'est pas comme si je m'étais jamais soustrait à un mec et ses poings. Enfin, je reste jamais sans défense, non, je me bats, mais c'est mieux si l'autre se défend aussi. Le taux d'adrénaline dans mon sang augmente directement. Aussi, là, ce n'était pas très intéressant. Autant, le début était assez marrant et j'en ai profité un max, mais maintenant je me mets en arrière, laissant Ronnie terminer la tâche. Ronnie, c'est le mec avec qui je tape des mecs assez louches. Si jamais une fille ou un gars qu'on connait se plaint de quelqu'un, on s'appelle et on va lui casser les dents à nous deux. C'est pas un petit rituel entre deux potes, mais c'est bien tout ce qui nous unit. Genre, on se voit que pour ça quasiment. C'est encore ça de fait, hein ! Je lui montre les dents et tire la langue. J'ai encore le sang chaud, ça bouillonne à l'intérieur. Je sais pas ce que je pourrais faire pour que ça se calme. Rien peut-être. Ou bien trouver une nouvelle victime. Seulement, il n'en y a plus. A part Ronnie dans les environs, l'endroit ne grouille pas de monde. Logique, on allait pas tabasser un mec sur la place Saint-Michel. Ouai, j'crois qu'il a bien reçu le message avec la pâté que tu lui as mise. C'est ça l'expression qu'on dit en français non ? Je ne suis jamais sûr. Le français et moi, c'est une histoire d'amour qui date de deux ans seulement. Il m'arrive de faire des fautes d'orthographes, des erreurs de syntaxe et de parler avec un terrible accent quand je ne fais aucun effort. Ronnie me cogne l'épaule avec son poing, une petite habitude qu'on a après une baston. On ne peut pas s'empêcher de jouer des muscles, comme si après avoir fini le travail on ne sait pas trop quoi faire, ni quoi dire. On est comme des enfants timides. Mais je pense qu'il y a de l'affection dans l'air. Ça me plait assez de me prendre dans son petit jeu. Je le prends par la nuque et le serre assez fort, pas assez pour l'étrangler, je te rassure. Puis, j'emmêle ses cheveux bouclés avec mon poings. Un petit rire con sort impulsivement de ma bouche. Tu crois pouvoir te mesurer avec moi ? Je lui lance ça sur un ton amusé et provocateur à la fois. Je sais qu'il va répliquer, c'est dans notre nature. Je connais par coeur cette facette de lui.



_________________
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parisien.fr1.co/t1205-mordred-c-est-comme-se-masturber-dans-un-avion-c-est-plutot-mal-vu
 

what if i wanted to fight ? (mordred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Bite fight...
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOQUE YOU, I'M PARISIEN 〈〈 BIENVENUE A PANAME, NEGRO 〉〉 :: PARIS, MA CAPITALE :: le nord-est :: belleville et ménilmontant-